Sécurité sociale : Ce qu'il faut savoir sur la CMU - Ce qui est prévu pour les travailleurs du privé


L'enrôlement des assurés de la Cmu se poursuit (Photo : DR)
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 23 oct. 2015
  • Visites: 2260
  • Commentaires: 0
Environ la moitié de la population ivoirienne vit en dessous du seuil de pauvreté. Cette frange de la population éprouve de réelles difficultés pour avoir accès aux services de santé de base. Afin d'apporter une solution durable à cette problématique, le président, Alassane Ouattara a pris un décret instituant la Couverture maladie universelle (Cmu).

La Couverture maladie universelle (Cmu) se définit comme un système obligatoire de couverture du risque maladie au profit des populations résidant en Côte d'Ivoire, qu'elles soient ivoiriennes ou non. C'est une mesure d'assurance maladie destinée à faciliter l'accès aux soins à des personnes aux revenus modestes ou même faibles. En Côte d'Ivoire,  elle a été instituée par le décret n°2014-131 du 24 mars 2014. En son article 2, cette loi stipule en effet ''qu'il est instauré un système obligatoire de couverture du risque maladie au profit des populations résidant en Côte d'Ivoire''. Pour les personnes qui bénéficient déjà d'une assurance privée, la Cmu vient en complément. Afin d'assurer la mise en œuvre de cette assurance maladie, le législateur a prévu que soit créée une Institution de prévoyance sociale (Ips) chargée de gérer et de réguler ce système de couverture maladie. Ainsi, par décret n°2014-395 du 25 juin 2014, la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) a-t-elle été créée avec pour Directeur général, Bamba Karim. L'Ips-Cnam, conformément à ses missions, a lancé depuis le 30 décembre dernier, la phase pilote de l'opération d'enrôlement des futurs souscripteurs à cette assurance maladie et leurs familles. A ce jour, 149 centres d'enrôlement répartis sur l'ensemble du territoire national, à raison d'au moins un centre par chef-lieu de région, par chef-lieu de département et par commune, continuent d'enrôler des personnes. Au sortir d'un atelier de recadrage du processus d'enrôlement des assurés à Yamoussoukro au mois de mai dernier, Bamba Karim révélait que de décembre 2014 à mai 2015, quelques 45.000 personnes avaient été enrôlées. Les services de la Cnam approchés n'ont pas souhaité communiquer sur les derniers chiffres. Une chose est certaine, c'est que le chiffre des 45.000 a été largement dépassé vu que l'opération d'enrôlement est permanente. La Cnam, qui entend faire les choses comme il se doit, a prévu un déploiement progressif. Aussi, pour la phase de démarrag (...)

Lire la suite sur L'Inter


Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Yamoussoukro Cnam Couverture maladie universelle Cmu prévoyance sociale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour