Accusé par Alassane Ouattara de jeter les jeunes dans les rues / Banny : « C'est un langage militant et non celui d'un chef d'État » - La CNC exige toujours un dialogue avec le pouvoir


Charles Konan Banny dénonce la « répression » des marches organisées par les jeunes de la Cnc (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 19 sept. 2015
  • Visites: 2020
  • Commentaires: 2
Il faut croire qu'au sein de la Coalition nationale pour le changement (Cnc), les déclarations du président de la République ne passent pas inaperçues.

Alors qu'il se prononçait, le jeudi 17 septembre 2015, à sa résidence à la Riviera-Beverly, sur les marches de la jeunesse de la Coalition nationale de la jeunesse pour le changement (Cnjc), Charles Konan Banny, le président de la Cnc, a subrepticement répondu au président Ouattara.

Le chef de l'État, on s'en souvient, avait accusé l'opposition de jeter les jeunes en pâture, alors que les responsables se terraient chez eux. « Ce langage est un langage militant et non celui d'un chef d'État », a conçu l'ex-Premier ministre. Relativement aux marches organisées par la Cnjc, Charles Konan Banny a condamné, selon lui, la répression qui en a résulté. « La Cnc condamne avec énergie l'utilisation disproportionnée de la force par les services de maintien de l'ordre lors de ces manifestations pacifiques. Dans cette période préélectorale, la Cnc observe avec regret et grande inquiétude, que le régime en place tente d'embrigader certaines communautés pour les instrumentaliser et les opposer à d'autres communautés », a-t-il dénoncé, avant de regretter le « lourd bilan » de ces manifestations. « Le bilan provisoire de cette répression, après deux jours de manifestations, est très lourd : deux morts dont Djédjé Dolou Etienne, égorgé à Logouata, village de la sous-préfecture de Bayota ; cinquante deux (52) blessés dont  une vingtaine de cas graves à Bonoua, Sikensi, Gagnoa et Abidjan ; une vingtaine d'arrestations dont celle de Samba David, président de la Coalition des indignés de Côte d'Ivoire (Cici), membre de la Conférence des présidents et des candidats déclarés de la Cnc ; treize (13) maisons incendiées à Logouata », (...)

Lire la suite sur Soir Info


Banny Samba David Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan Gagnoa Riviera Bonoua candidats opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour