La Côte d'Ivoire tenue en échec par la Guinée Equatoriale (1-1) en match amical

  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: dim. 29 mars 2015
  • Visites: 1548
  • Commentaires: 0
La Côte d'Ivoire a été tenue en échec par la Guinée Equatoriale en match amical international.

Sous un ciel, cette fois, dégagé, et après un hommage rendu aux valeureux Copa Barry et Kolo Touré, le face-à-face des Eléphants avec le Nzalang semblait béni des dieux du foot, et des âmes des supporters partis, trop tôt, brutalement le 29 mars 2009. Un trop plein de bénédictions certainement trop lourd à porter… pour les plus applaudis. Par deux fois (4è et 6è), Gervinho dans la surface de vérité du Nzalang ne trouve pas la bonne solution. Pas plus que Salomon Kalou (7è) dont la reprise fut loin d'inquiéter l'excellent Felipe Ovono, le portier Equato.  Jetée à l'abordage, la Côte d'Ivoire perd sa densité défensive, et s'expose à la vivacité guinéenne. A la 12è, sur un ballon placé dans son dos, Diarrassouba Viera est pris de vitesse par Edu Salvador qui cloue Sayouba Mandé sur sa ligne (0-1). Un coup de massue, duquel Gervinho (sorti sur blessure et remplacé par Bony Wilfried), auteur de plusieurs  chevauchées infructueuses, ne se relèvera pas. Un coaching passé proche de la caisse. Mais la frappe trop croisée de l'attaquant de City ne paiera pas. Et ce, malgré la grosse colère du sélectionneur de la Côte d'Ivoire contre l'arbitre de la partie.

Max Gradel ressurgit

Le retour des vestiaires est plus un ballet de substitutions que d'occasions franches. Et pourtant, c'est un sorti du banc qui rallume la flamme du champion d'Afrique qui vacillait. A la 71è, le énième coup franc de Yaya Touré dévié par Felipe Ovono se transforme en opportunité. Tiéné Siaka perspicace, sert Max Gradel (le sorti du banc) qui, en embuscade, fait rompre la muraille du Nzalang (1-1). La joie du “Félicia“ fut à la hauteur de la quête.  Celle là seulement sera dans l'escarcelle des Eléphants de Côte d'Ivoire. Car plus rien ne sera inscrit. Et ce n'est pas la dernière frappe en cloche de Bony Wilfried qui changera la donne de la rencontre. Inquiétés, les Eléphants gardent leur invincibilité tout en revenant sur la terre ferme après avoir vogué dans les nuages.

Patrick GUITEY

 

Côte d'Ivoire

1 Sayouba Mandé (16 Cissé Abdoul Karim, 45è) - 4 Deli Simon, 21 Bailly Eric Bertrand, 2 Diarrassouba Viera (9 Cheick Doukouré, 57è)- 19 Touré Yaya –Cap), 5 Tiéné Siaka, 13 Akpa Akpro Jean-Daniel, 8 Salomon Kalou (5 Max Gradel, 45è), 20 Serey Dié- 10 Gervinho, 17 Sio Giovanni (11 Tallo Gaji Junior, 84è)

Remplaçants

16 Cissé Abdoul Karim (Gk), 23 Diomandé Namory (Gk)- 3 Assalé Roger, 6 Koffi Kouamé Christian, 11 Tallo Gaji Junior, 15 Max Gradel, 9 Cheick Doukouré, 12 Bony Wilfried

Entraîneur : Hervé Renard

 

Guinée Equatoriale

1 Felipe Ovono Ovono- 11 Javier Balboa Osa (Cap), (9 Raul Ivan Fabiani, 90è+5), 2 Daniel Vazenez Evoy, 5 Diosdado Mbele (3 Igor Engonga Noval, 45è), 4 Fernando Rui Dagracia, 16 Armando Sipoto Bonale, 21 Ivan Zarandona Esono (22 Pablo Ganet Comitre, 90è+2), 7 Ruben Belima Rodriguez (18 Ellong Duala Viera, 45è), 8 Iban Randy Iyanga, 14 Enrique Boula Senouba, 15 Iban Salvador Edu (20 Jose Antonio Miranda, 76è)

Remplaçants

13 Amor Embela Gil, 3 Igor Engonga Noval, 12 Miguel Angel Nzang, 18 Ellong Duala Viera, 9 Raul Ivan Fabiani, 20 Jose Antonio Miranda, 17 Janes Anthony Davis, 22 Pablo Ganet Comitre, 6 Carlos Akapo Martinez, 23 Charly Djeudjeu Mosibe

Entraîneur : Esteban Becket

 

Arbitre : Sanogo Bouréima

1er ass : Tiama Seydou

2ème ass : Wogbo Abdoura

4ème officiel : Biro Kouassi

Commissaire : Kouakou Ndri




Eléphants Yaya Touré Touré Yaya Salomon Kalou Gervinho Hervé Renard Max Gradel Serey Dié Assalé Roger Bony Wilfried Côte d'Ivoire Afrique Guinée



Educarriere sur Facebook