Transformation de cacao : Alassane Ouattara inaugure une usine de 37,5 milliards FCFA à San-Pédro

  • Source: APA
  • Date: sam. 07 mars 2015
  • Visites: 1961
  • Commentaires: 0
Le Chef de l'Etat Alassane Ouattara a procédé, samedi, à l'inauguration d'une usine de transformation de la fève de cacao, construite à San-Pédro (Sud-Ouest) par le Groupe singapourien Olam, à hauteur de 75 millions de dollars, soit 37,5 milliards de FCFA, a constaté APA sur place.

Cette usine de transformation en masse, beurre et tourteaux de cacao, située dans la zone portuaire de San-Pédro et d'une capacité de transformation de 75 000 tonnes par an, offre 450 emplois directs, selon le Président Directeur général du Groupe Olam, Sani Verges.

« Nous voulons soutenir le gouvernement ivoirien dans son plan de devenir pays émergent en 2020 », a souligné M. Verges, indiquant que l'usine de « Olam cocoa processing » est l'une des plus modernes d'Afrique et du monde.

En Côte d'Ivoire, le groupe Olam a investi ces dernières années près de 60 milliards de FCFA et emploie près de 6000 personnes dont près de 80% sont des femmes. Le Groupe travaille également avec 1000 coopératives, ce qui a permis d'améliorer le niveau de vie de 100 000 paysans, a précisé son Président directeur général.

Le ministre ivoirien de l'industrie et des mines, Jean Claude Brou, a pour sa part rendu un « vibrant hommage » au Président Alassane Ouattara pour sa « vision » est de permettre un « développement économique et industriel » de la Côte d'Ivoire.

« L'industrialisation est pour moi une priorité parce que la Côte d'Ivoire est un pays agricole », a déclaré le ministre Brou, citant le Président Alassane Ouattara lors de l'inauguration à Bouaké (Centre-Nord) en février 2012 de l'usine de transformation de la noix de cajou ou anacarde, également construite par le Groupe Olam.

A ce propos, Jean Claude Brou a rappelé que l'industrie occupe 22% dans le Produit intérieur brut (PIB) du pays dont 16% pour le secteur manufacturé. La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de la fève de cacao avec 40% de l'offre mondiale, compte 12 unités de broyage dont 6 se trouvent à San-Pédro pour une capacité globale de 704 000 tonnes broyées par an.

Le ministre de l'industrie et des mines, a en outre salué le « mérite du Groupe Olam » qui est « d'autant plus grand que le choix de l'installation de cette usine à l'intérieur conforte le développement régional » prôné par le gouvernement.

Il a par ailleurs, invité le Groupe Olam à une « transformation plus poussée » du cacao en produit fini. A cet égard, M. Brou a assuré la disponibilité du gouvernement ivoirien à accompagner toute initiative dans ce sens. 

LS/APA




Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Bouaké Afrique gouvernement emplois PIB anacarde noix de cajou cacao



Educarriere sur Facebook