Soutien aux anciennes gloires : L'État porte le nombre des artistes bénéficiant de la pension à 47 - Maurice Bandaman (ministre de la culture) : « Nous voulons rompre avec l'image de l'artiste troubadour, saltimbanque... »


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 19 fév. 2015
  • Visites: 2288
  • Commentaires: 0
«L'Afrique ancienne a permis à l'homme de se réaliser et de s'épanouir en fonction de ses normes cardinales, en partie grâce à la musique.Et que cette même musique, aujourd'hui réifiée et marginalisée, peut remplir demain sa fonction traditionnelle de socialisation, à condition qu'elle s'intègre dans un véritable projet de développement».

C'est pour donner forme à cette pensée du célèbre anthropologue ivoirien, le Pr Dédi Séry que le président de la république de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, dans sa politique sociale, a décidé d'offrir une pension mensuelle de trois cent mille francs Cfa (300 000 Cfa) aux artistes ivoiriens qui ont fait les beaux jours des arts et de la culture ivoirienne (musique, littérature et du cinéma...). Au nombre de 15, dans le premier lot de 2014, l'État a décidé d'en ajouter 32 autres, en cette année 2015, ce qui porte la totalité des ayants droit à 47.

La cérémonie officielle de remise des chèques à ces bénéficiaires, s'est déroulée dans une salle de conférence surchauffée, de l'immeuble Caistab d'Abidjan-Plateau, hier mercredi 18 février 2015. Après les mots de remerciement des artistes, dits par l'un des vétérans et non des moindres de la culture et des arts en Côte d'Ivoire, l'écrivain émérite, Bernard Dadié, Maurice Bandaman, ministre de la culture et de la francophonie a rappelé le sens et le contexte de cette pension. ''Nous sommes ici rassemblés, ce jour, pour célébrer trente-deux d'entre nous, tous, hommes et femmes, artistes comédiens, musiciens, écrivains, peintres, cinéastes, qui ont tant donné aux hommes et à la nation. Ils viennent s'ajouter aux quinze premiers de l'année dernière pour agrandir le cercle symbolique de la reconnaissance que la nation doit à ses plus illustres servit (...)

Lire la suite sur Soir Info


Alassane Ouattara Maurice Bandaman Bernard Dadié Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Afrique ivoiriens développement




Educarriere sur Facebook