Lycée municipal de Marcory : Les élèves se soulèvent - Le proviseur s'enferme dans son bureau - La gendarmerie et la police déployées


Le président des élèves du lycée municipal de Marcory et ses amis sont fermes sur leurs revendications. (Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 04 déc. 2014
  • Visites: 4218
  • Commentaires: 2
La tension était très vive, le mercredi 3 décembre 2014, au lycée municipal de Marcory. La raison, les élèves dudit établissement qui ont plusieurs griefs contre le proviseur, Mme Brou Lydie Denise, se sont soulevés et ont arrêté les cours.

Se sentant en danger, celle-ci s'est enfermée dans son bureau avant l'arrivée des gendarmes et des policiers, pour calmer les ardeurs des manifestants. Sur place, les élèves qui ont abandonné les salles de classe, pour envahir la cour de l'école, scandaient : « Proviseur dehors ».

Rencontrés, ils nous ont fait part de leurs griefs contre la première responsable de l'établissement. «Nous réclamons le départ de Mme le proviseur. Car elle est fermée à toute discussion. Nous manquons de tables-bancs, de salles appropriées, de sécurité et de sérénité. L'école est devenue un endroit où l'on cultive de la drogue. Elle fait lever des cotisations de 5000 Fcfa pour les tenues de sport et refuse de travailler avec le Coges. Nous ne voulons pas discuter avec elle sans la présence de la Drenet », a expliqué Coffi Kévin, le président des élèves du lycée, soutenu par ses camarades.

Des enseignants, même s'ils ont requis l'anonymat, se sont confiés à nous. « Ce sont des problèmes réels qui existent depuis longtemps. Les élèves n'ont pas tort. Seulement, il faut savoir revendiquer », a reconnu K.N. Quant à dame O.M, une enseignante du lycée, elle s'est insurgée contre la responsable de l'établissement : « Si elle refuse d'écouter les élèves, comment va-t-elle régler les problèmes
Lire la suite sur Soir Info


Marcory drogue Coges




Educarriere sur Facebook