Eliminatoires CAN 2015 / Sierra Leone-Côte d'Ivoire (1-5) : Le jeu et les joueurs

  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: sam. 15 nov. 2014
  • Visites: 2766
  • Commentaires: 0
Après le devoir accompli, place à présent aux feuilles de note des Eléphants d'Hervé Renard. C'est l'heure du jeu et des joueurs.

Sylvain Gbohouo : 6/10

Titularisé à la place de Copa Barry, Sylvain Gbohouo n'a pas tremblé, sortant même quelques balles chaudes. Mais dans l'ensemble, le portier du Séwé a passé un après-midi quasi-paisible. Même si cette tranquillité fut troublée par une double-barre occasionnée par les artilleurs sierra léonais.

 

Kolo Touré : 7,5/10

Retour fracassant de Kolo Touré en défense axiale. Prompt, serein et lucide, le “Ministre de la défense“ a rassuré la défense des Eléphants et a même montré la voie des buts à ses coéquipiers dès la 7è minute.

 

Diarrassouba Viera : 6/10

Plus maître de son physique, Viera s'est libéré de la pression et a pratiqué son football sous la direction de Kolo Touré. Un duo est certainement entrain de prendre forme, même s'il ne faut pas s'enflammer pour le jeune défenseur ivoirien qui en a encore sous la semelle à montrer.

 

Serge Aurier : 7/10

Très actif sur son flanc droit, Aurier a alimenté l'attaque ivoirienne de ces centres dont il a le secret. Mais la taille de Traoré Lacina n'a pas su apprécier pour les bonifier.

 

Tiéné Siaka : 6/10

Chico, certainement le plus discret, a pris son rôle bien au sérieux sans trop en faire. Contrairement à son compère à droite, Tiéné n'a pas apporté offensivement. La mission était de répondre présent derrière, et il ne l'a pas si mal fait, même si l'on attend plus de l'un des plus ancien du groupe.

 

Yaya Touré : 6/10

S'il devait avoir une grosse influence sur toute la machine, Yaya Touré ne fut pas le Yaya Touré. Certainement que le capitaine de la sélection nationale ivoirienne s'est préservé pour le grand mercredi.

 

Serey Dié : 7/10

De l'activité, de l'agressivité, de la volonté. Serey Dié fut accrocheur contestant toutes les balles de sa zone et au-delà aux gabarits sierra léonais. S'il a cédé sa place à Diomandé Ismaël, c'est parce qu'il avait tout donné sans en laisser une miette sous la semelle.

 

Max Gradel : 6/10

Difficile d'apprécier un offensif prié de défendre plus. Dans la bataille de la nature et du contre-nature, Max a eu une réussite plutôt mi-figue, mi-raisin. Ce qui ne l'a pas empêché de trouver de la lucidité qui devient une habitude pour le Stéphanois.

 

Gervinho : 6/10

Buteur grâce à une inspiration inespérée de Traoré Lacina, Gervinho a fait du Gervinho. Du jeu en solo aux chevauchées solitaires, l'attaquant de la Roma n'a pas revisité le répertoire du collectif. Et pourtant, c'est ensemble qu'on est pls fort.

 

Traoré Lacina : 6/10

Au dessus de la moyenne, Traoré Lacina le doit à ses deux passes décisives. Pour le reste, “Lasso“ n'aura pas fait rêver les spectateurs qui n'ont pas hésité à le lui faire savoir.

 

Salomon Kalou : 8/10

L'homme du match ressemble au dossard 8 des Eléphants. Dans la difficulté du score c'est bien qui a remis la machine en marche avant de l'arrêter en clôturant le score. Un deuxième doublé en deux matchs qui réconcilier Kalou avec le public. C'est sur, il sera scruté mercredi.

 

Patrick GUITEY




football Eléphants Yaya Touré Salomon Kalou Gervinho Hervé Renard Serge Aurier Max Gradel Sylvain Gbohouo Serey Dié



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour