Bouaké : un père écope de 12 mois de prison ferme pour le mariage précoce de sa fille


(Photo d'archives)
  • Source: APA
  • Date: mer. 29 oct. 2014
  • Visites: 2316
  • Commentaires: 0
Amidou Touré, couturier, a été condamné, mercredi, par le tribunal de Bouaké (379 km au Nord d'Abidjan) à 12 mois de prison ferme assortis d'une amende de 360.000 FCA pour avoir marié,de force, sa fille de 11 ans.

Moins d'une minute a suffi à la Vice-présidente du Tribunal de Bouaké, Kouassi Amenan épouse Djunphié, présidente de l'audience, pour rendre cette décision, une grande première en Côte d'Ivoire.Le procès avait démarré le mercredi dernier.

Reconnu coupable de mariage forcé et précoce de sa fille Ramatou Touré, âgée de 11 ans et en classe de CM2 (Cours moyen 2è année), Amidou Touré âgé de 37 ans et domicilié à Sokoura (Quartier Est de Bouaké), a écopé 12 mois de prison ferme. A sa sortie, il devra payer une amende judiciaire de 360. 000 FCFA.

En Côte d'Ivoire où les mariages précoces sont fréquents, selon plusieurs Organisations non gouvernementales et des institutions internationales dont le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), 12% des Ivoiriennes sont mariées avant leurs 15 ans et 36% avant l'âge de 18 ans.


PIG/CK/hs/ls/APA




Côte d'Ivoire Abidjan Bouaké gouvernement procès Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour