Protection juridique, sécurité sociale : Une ONG revendique une loi sur le travail domestique


La présidente du Riddef appelle à une solidarité pour arracher le vote de cette loi
  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 14 oct. 2014
  • Visites: 1666
  • Commentaires: 0
Le 25 juillet dernier, la proposition de loi fixant les conditions de travail domestique et portant organisation des agences de placement a été retirée de l'ordre du jour de la plénière au moment, où tous ces milliers de travailleurs s'attendaient à voir leur condition de travail s'améliorer à travers le vote de cette loi.

Le Réseau ivoirien pour la défense des droits de l'enfant et de la femme (Riddef) a déploré cette situation, dans un communiqué qui nous est parvenu hier lundi. La présidente du Riddef, Chantal Ayemou, a revendiqué une loi sur le travail domestique en vue de garantir la protection juridique et la sécurité sociale du personnel de maison. « Que des députés fassent diligence pour l'examen et le vote de cette loi en plénière », a insisté la présidente de cette organisation qui dit également compter sur ''l'implication du gouvernement à travers les ministères en charge de l'emploi et des affaires sociales ; de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l'enfant''.

Ce réseau, a par ailleurs, appelé à la mobilisation de l'organisation de la société civile, des défenseurs des droits de l'homme, pour le vote de cette loi spécifique qui r&eac (...)

Lire la suite sur L'Inter


gouvernement emploi




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour