Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody : Les étudiants crient leurs souffrances à Gnamien Konan


Pour le ministre Gnamien Konan, il faut fermer toutes les filières qui n'ont pas de débouché. (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 11 avr. 2014
  • Visites: 3534
  • Commentaires: 2
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan, a rencontré hier jeudi, les étudiants de l'université Félix Houphouët-Boigny, dans les locaux de cette structure.

Ce fut l'occasion pour les étudiants de crier leurs souffrances à leur nouveau ministre. Mlle Gnonnoué Prisca Yannick, porte-parole des étudiants a énuméré des problèmes communs aux 13 unités de formation et de recherche (Ufr) de cette université. Ces problèmes partent de la difficulté d'obtenir des stages au manque de financement des sorties académiques sur le terrain, en passant par le manque d'amphi, de salles de cours et de salles de travaux dirigés et travaux pratiques, le surnombre dans les amphis des étudiants de licence 1,2 et 3, le manque d'équipement des laboratoires, l'insuffisance de vidéo et rétroprojecteurs, le manque de salles informatiques et de bibliothèques, les maquettes pédagogiques surchargées, le non-respect du chronogramme de cours, la non-maîtrise du système Lmd tant par les étudiants que par certains enseignants, l'insuffisance et l'irrégularité des moyens de transport notamment le bus, la qualité douteuse des plats au restaurant universitaire, la mauvaise gestion des bourses hors Côte d'Ivoire, l'absence d'une bibliothèque virtuelle, le manque de réseau intranet et internet, les cautions et loyers d'avance avant l'intégration des résidences universitaires etc.

Mlle Gnonnoué Prisca Yannick a souligné, que du fait de to (...)

Lire la suite sur L'Inter


université Félix Houphouët-Boigny Gnamien Konan Côte d'Ivoire internet stages




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour