Cantine du Groupe scolaire Abadjin Kouté (Songon) : une contribution exemplaire de la chefferie du village qui soulage 278 rationnaires

  • Source: CICG
  • Date: mer. 10 avr. 2024
  • Visites: 985
  • Commentaires: 0
Songon, le 08 avril 2024- Le Groupe scolaire Abadjin Kouté, composé de deux écoles primaires et situé dans la commune de Songon (District d'Abidjan), est doté d'une cantine scolaire depuis 2016 et dont la pérennisation fortement soutenue par la chefferie du village Abadjin Kouté, permet à 278 élèves sur 553 de prendre un repas chaud à midi pendant les 120 jours ouvrables de l'année scolaire. Ce, y compris 28 jours offerts par l'Etat.

Faisant partie des 82 écoles à cantine sur les 366 écoles primaires publiques de la Direction régionale de l'Education nationale et de l'Alphabétisation d'Abidjan 3 (DRENA), cet établissement a été visité, le lundi 08 avril 2024 par une délégation composée de membres de la Coordination générale du Programme social du Gouvernement (Psgouv) et de la Direction des Cantines scolaires de Côte d'Ivoire (DCS) en mission dans la localité en vue de s'enquérir des bonnes pratiques et des difficultés en matière de cantines scolaires.

« Nous avons été des élèves de cette école. En notre temps, c'était difficile car certains d'entre nous vivaient loin de l'école, se nourrissaient souvent de mangues, parfois non mûres à midi. Et les résultats scolaires n'étaient pas souvent bons. Aujourd'hui, nous pensons qu'il est de notre devoir d'éviter cette souffrance à nos successeurs que sont nos enfants. Notre contribution se fait en nature (riz, huile, pâte alimentaire, sardines, tomates, etc.) et en espèces et ce, depuis l'ouverture de la cantine en complément à l'Etat.», a expliqué le chef Augustin Akré, au nom de la chefferie.

Isaac Daniel Guédé, 9 ans, est au CE2, à l'EPP Abadjin Kouté 1: "J'ai débuté le CE1 ici. J'ai été 8ème pour aller en classe supérieure. Pour les trois premières compositions cette année, j'ai été 5ème et deux fois 3ème. Je suis très content de manger à la cantine, si bien que j'ai assez de force pour étudier".

Comme lui, la petite Bintou Kassogué qui est 3ème de sa classe de CP1 à l'EPP Abadjin Kouté 2, salue l'ouverture de la cantine.

Jacqueline Nanho, commerçante, est parent d'élève de sept enfants: "J'ai trois enfants et quatre neveux dans cette école. Ils mangent sur place à midi et en sécurité. J'ai le temps de vaquer à mes occupations. Si je devais acheter de la nourriture pour eux tous hors de la cantine à midi, cela me reviendrait à 3000 FCFA par jour au minimum. Merci au gouvernement d'avoir pensé à nos enfants".

A en croire le coordonnateur régional chargé des cantines scolaires à la DRENA d'Abidjan 3, Pacôme Tchimon Agoussi, ce sont au total « 21 905 élèves qui prennent un repas à la cantine dans les 82 écoles primaires publiques ». Concernant le taux des écoles qui assurent les 120 jours ouvrables de l'année scolaire, y compris les 28 jours offerts par l'Etat, il tourne autour « de 33% ».

Le directeur de l'EPP Abadjin Kouté 2, Aimé koffi a indiqué que parmi les particuliers qui aident la cantine du groupe scolaire dont la première école date de 1957 et la seconde de 1980, on compte également une ONG et une grande famille.

En termes d'impact sur le rendement, des élèves, le directeur a affirmé que le taux d'admission des élèves, de façon générale, se situe autour de 90% contre moins de 80% avant 2016.

Au groupe scolaire Songon Kassemblé comprenant trois écoles primaires et une maternelle, 701 élèves dont 386 filles, espèrent qu'un jour, leur établissement aura une cantine.

Amalaman Marie, âgée de 11 ans en classe de CM2 à l'EPP Songon Kassemblé 2 et sa petite sœur en classe de CE2, déboursent chacune 500 FCFA pour manger à midi chez une restauratrice à l'école. Quant à Emmanuel Loïc Sepou, 11 ans, il marche tous les jours des kilomètres pour se rendre en classe, parfois en retard. Contrairement à sa condisciple Marie Amalaman, il se nourrit chaque midi de placali à hauteur de 100 FCFA. En classe de CE1 à l'EPP Songon Kassemblé 2, la petite Victoire Maeva Kakadjé, âgée de 10 ans, rentre chaque midi à la maison et sa mère lui remet 200 FCFA pour son déjeuner. Elle est 4ème de sa classe.

Ces difficultés, selon le directeur de l'EPP Songon Kassemblé 2, Jean Tokpa Lago, occasionnent des abandons et des échecs scolaires. Les résultats pourraient être améliorés si l'Etat dotait ce groupe scolaire d' une cantine. D'autant plus que cette école, malgré les difficultés rencontrées par certains élèves a enregistré 100% d'admis l'année dernière à l'entrée en sixième. Mieux, a renchéri le maître de CM2, Junior Simon Famin, la meilleure élève de tout Songon à l'entrée en sixième en 2023, Grâce Divine Louyé., était de l'EPP Songon Kassemblé 2. Elle est en sixième au lycée d'excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam.

CICG




Grand-Bassam village Côte d'Ivoire Alphabétisation ONG marche don scolaire Abidjan élèves riz local Program 2023 Alassane Ouattara jeu Gouvernement CICG



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour