Côte d'Ivoire / Identification : l'ONECI redynamise ses centres d'enrôlement

  • Source: APA
  • Date: vend. 05 août 2022
  • Visites: 398
  • Commentaires: 0

L'Office national de l'Etat civil et de l'identification (ONECI) redynamise ses centres d'enrôlement avec un "nouveau cadre de collaboration" avec les prestataires, selon une note dont APA a reçu copie.

Dans cette note, la structure publique en charge de l'Etat civil et de l'identification, indique que le contrat des agents d'enrôlement temporaires est arrivé à expiration le 31 juillet 2022. Ceux-ci ont été recrutés pour 6 mois à l'approche de la date butoir du 31 mars 2022, date d'expiration des Cartes nationales d'identité (CNI) de 2009, pour faire face à l'affluence dans les centres.

Le directeur autonome des ressources humaines et des affaires juridiques de l'ONECI, M. Lossonzana Coulibaly annonce qu'à la faveur de la redynamisation des activités d'enrôlement, des dispositions sont prises par la direction générale afin d'établir un nouveau cadre de collaboration".

La direction générale de l'Oneci qui a décidé de maintenir les centres d'enrôlement sur toute l'étendue du territoire, a établi de nouvelles dispositions qui ont trait à la rémunération des prestataires.

La rémunération des prestataires est constituée, au regard du document, d'une part d'une rémunération fixe correspondant au salaire interprofessionnel garanti (SMIG) et d'une rémunération variable adossée à la performance des prestataires dans les centres.

L'affluence exceptionnelle dans les centres étant maîtrisée et le rythme opérationnel stabilisé, l'ONECI a entrepris d'ajuster sa stratégie en fonction de nouveaux critères de performance. Et ce, parce que la présence de ces "AET n'est plus aussi justifiée".

Pour éviter que ces agents ne se retrouvent au chômage, l'ONECI a de ce fait décidé de leur proposer un nouveau contrat, avec une rémunération composée d'une part fixe et d'une part variable alignée sur des objectifs de performances (100 frs/enrôlement et 50 frs/distribution).

 Suite à cette mesure, certains agents sont rentrés en grève, se permettant de fermer les centres pour aller vaquer à d'autres occupations et ne recevaient pas correctement les clients. Pour l'ONECI, ce nouveau contrat vise à relever le niveau de performance.

Sur les 11 millions de personnes estimées au début de l'opération, l'ONECI a enrôlé un peu plus de 5 millions, ce qui signifie que près de 6 millions attendent encore. Ce qui justifie le maintient des centres d'enrôlement qui va permettre aussi de nouveaux enrôlements.  

Avec ce nouveau mode de rémunération, les agents les plus performants pourront augmenter considérablement leurs revenus. L'ONECI fait observer toutefois que leurs relations contractuelles étant terminées, ces agents sont libres d'accepter ou pas ces nouvelles conditions.

 

AP/ls/APA




CNI ONECI chômage identification



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour