Ecole doctorale : L'Université, la FESCI et les doctorants s'expliquent

  • Source: Le Nouveau Réveil
  • Date: jeu. 14 janv. 2021
  • Visites: 1554
  • Commentaires: 0
Les jours qui viennent s'annoncent tumultueuses à l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan. Et ce depuis l'augmentation des coûts de la scolarité pour les doctorants…

A l'Université, le passage, à chaque niveau, se fait par sélection. L'Université Félix Houphouët-Boigny a appliqué et applique la Licence et le Master (L M). Et ce, contrairement aux autres Universités de l'espace Cames qui appliquent L.M.D depuis 2002 conformément aux exigences du système. Mais il était impossible pour l'UFHB de l'appliquer jusqu'à l'arrivée du Pr Abou Karamoko. L'UFHB de Cocody veut, à tout point de vue, s'aligner sur les normes internationales avec l'ouverture de quatre écoles doctorales. Il s'agit des écoles de Science, technologie, agriculture durable ; de Biologie environnement santé ; de science économique juridique politique et gestion et enfin de la Société communication arts langues.

Pour cette rentrée 2020-2021, selon un communiqué du président de l'UFHB, le Pr Abou Karamoko, le retrait et le dépôt des dossiers de candidature en ligne a débuté le 28 décembre 2020 pour prendre fin le lundi 18 janvier 2021. Puis, il y aura la publication de la liste des étudiants sélectionnés prévue pour le 25 janvier 2021. Cette réforme est une exigence du système LMD. Le respect de ces exigences est une bonne idée de la part des responsables de l'UFHB. Mais il y a des grincements de dents suite aux frais d'inscription qui passent de 90.000 F Cfa à 500.000 F Cfa par an. Des candidats crient à la cherté. Pour le Pr Abou Karamoko, ce tarif est l'un des moins chers de l'Afrique de l'Ouest. « Personne n'aura encore un Doctorat à l'UFHB sans l'application stricte des normes internationales », aiment à le dire les autorités de la plus vieille Université ivoirienne.

Par ailleurs, le syndicat estudiantin, Fesci, s'indigne face à ce montant. « La Fesci ne saurait accepter, en plus de tous les autres problèmes d'ordre structurel et infrastructurel, l'augmentation des inscriptions en Doctorat à 590.000 F Cfa avec frais de dossier pour la sélection à 20.000 F Cfa », a dit le secrétaire général de la Fesci, Allah Saint Clair. « La défense des intérêts moraux et sociaux des élèves et étudiants est une priorité et demeure un sacerdoce pour nous. Face à une administration insensible à l'amélioration de nos conditions et qui ne trouve de résolutions à nos problèmes que dans l'augmentation du coût de tout dans nos universités, nous nous érigeons en bloc intellectuel et syndicaliste. Comment comprendre toutes ces augmentations faramineuses à l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody ? » s'est indigné le général Makélélé dans une déclaration sur le sujet. Pour lui, l'Université doit donner les mêmes chances aux enfants des pauvres que ceux de familles aisées, et donc cette nouvelle mesure est aux antipodes de la réalité sociale de la grande majorité des parents. Une chose est sûre, concernant cette première promotion de Doctorat, beaucoup de salive et d'encre continuera à couler.

FOUMSEKE COULIBALY




Université Félix Houphouët-Boigny Allah Saint Clair Fesci Abidjan Cocody Afrique de l'Ouest candidature candidats



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour