Affaire « Femmes tuées à Abobo-Banco » : L'Association des parents des victimes porte ''plainte contre Gbagbo et X'', à Abidjan et à Bruxelles


M. Bamba et le conseil de l'Association lors de la conférence de presse de ce lundi 22 juin 2020, à Abidjan-Plateau, hôtel Tiama (DR)
  • Source: fratmat.info
  • Date: lun. 22 juin 2020
  • Visites: 1056
  • Commentaires: 1

Le 3 mars 2011, à Abobo-Banco, sept (07) sont tuées, alors qu'elles participaient avec plusieurs autres personnes à une manifestation pacifique dans la commune d'Abobo. Nous sommes en pleine crise postélectorale. Les manifestants dans leur revendication exigeaient le respect du verdict des urnes. Et ce, suite aux résultats du second tour de la présidentielle de novembre 2010. 

« Ce jour-là, nos enfants que sont Ouattara Gnon Rokia, Bamba Massiami, Coulibaly Ami, Sylla Malon, Touré Adjara, Coulibaly Fatoumata et Koné Moyamou qui participaient à cette manifestation (...) ont subi des tirs provenant de chars et de véhicules de l'armée ivoirienne sous le commandement de l'ancien président, Laurent Gbagbo », a tenu à rappeler, ce lundi 22 juin 2020, Mamadou Bamba, président de l'Association des parents des femmes martyres d'Abobo (A-PA-FEM-A). Mais avant, M. Bamba a annoncé que sa structure a décidé de saisir la justice ivoirienne pour l'ouverture d'une enquête sur les circonstances et les auteurs de l'assassinat de ces femmes.

Selon lui, une plainte sera déposée à Abidjan et à Bruxelles « En marge de la nouvelle procédure en Appel ouverte à la Cour pénale internationale (Cpi), nous avions décidé de porter plainte devant les tribunaux ivoiriens contre Laur (...)

Lire la suite sur fratmat.info


Laurent Gbagbo Ouattara Abidjan Abobo Bruxelles Cour pénale internationale Cpi présidentielle ivoiriens




Educarriere sur Facebook