Grave accident mortel à Angré : Le Procureur Richard Adou se saisit de l'affaire, tous les occupants des deux véhicules ainsi que les co-gérants du bar incriminé placés en garde à vu
Cissé Amadou, le conducteur de la voiture de la mort risque jusqu'à 7 ans de prison


Le Procureur de la République d'Abidjan, Adou Richard Christophe
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 24 mai 2020
  • Visites: 1795
  • Commentaires: 0
Dans un communiqué dont Linfodrome a reçu copie, ce dimanche 24 mai 2020, le Procureur de la République d'Abidjan, Adou Richard Christophe, a indiqué que tous les occupants des deux véhicules engagés dans la course qui a abouti à l'accident mortel survenu, le samedi 23 mai 2020 à Angré, ainsi que les co-gérants du bar où les noceurs se sont imbibés d'alcool avant le drame ont été placés en garde à vu et que Cissé Amadou, le conducteur de la voiture de la mort , risque une peine d'emprisonnement allant jusqu'à 7 ans.

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D'ABIDJAN

Le samedi 23 mai 2020, aux environs de 6 heures 30 minutes, un véhicule de marque Hyundai, immatriculé 4974 JE 01, a percuté trois membres d'une même famille, qui effectuaient leur sport à Cocody-Angré, lesquels ont rendu l'âme sur le champ. Il s'agit du sieur KOFFY GUILLAIN, directeur général d'entreprise, de son épouse KOFFY née ADONIS Laurence, professeur en pédiatrie, et de leur fils KOFFY Emmanuel Elpherge, âgé de 13 ans.

Le Procureur de la République présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et leur témoigne toute sa compassion.

C'est le lieu pour le Procureur de la République d'indiquer que face à la recrudescence des accidents de la voie publique et à leur caractère de plus en plus meurtrier, l'institution judiciaire a accru la répression à l'encontre des auteurs de ces infractions qui endeuillent de nombreuses familles.

Ainsi, le Ministère de la Justice a édicté une circulaire en date du 26 janvier 2017 qui instruit les acteurs de la poursuite à l'effet d'une application rigoureuse de la loi pénale relative à la poursuite et à la répression des blessures graves et homicides involontaires causés par les accidents de la voie publique.

De même, les personnes condamnées pour lesdites infractions, ont été exclues de la remise gracieuse de peine accordée par le Président de la République, par le décret n°2020-363 en date du 08 avril 2020.

Pour ce qui est des circonstances du drame du samedi 23 mai 2020, il ressort des constatations et des différents témoignages recueillis par les officiers de police judiciaire, que le véhicule impliqué dans l'accident avait à son bord, trois personnes dont le conducteur, le sieur CISSE Amadou, 23 ans, dépourvu du permis de conduire.

Ces trois personnes qui revenaient du bar « ZIGUINCHOR », situé non loin du rond-point de la CNPS, après une nuit de beuverie, ont effectué au mépris de toute règle élémentaire de prudence, une course poursuite avec un véhicule de marque Mercedes immatriculé 7150 FU 01 et conduit par le nommé GAUTHIA GOULY Ange, 24 ans.

Poursuivant cette course à une vitesse excessive, le sieur CISSE Amadou a fait une sortie de route et a percuté violemment les victimes.

En outre, les auditions ont démontré que l'un des mis en cause, le nommé DIANE INZA Isaac, titulaire d'un permis de conduire, qui avait soustrait le véhicule du parking de ses parents pour une virée, a laissé CISSE Amadou conduire ledit véhicul (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


ADO Adou Richard Abidjan Cocody CNPS police accident





Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour