Reprise des cours : l'OPEECI propose la mise en vacances les élèves des classes intermédiaires


Aka Kadio, Président de l’Organisation des Parents d’Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire (OPEECI). (DR)
  • Source: fratmat.info
  • Date: jeu. 14 mai 2020
  • Visites: 783
  • Commentaires: 0

Fin décembre 2019, les autorités de santé publique chinoise ont signalé plusieurs cas de syndrome respiratoire aigu dans la ville de Wuhan en Chine. Les scientifiques chinois ont rapidement identifié un nouveau coronavirus comme principal agent causal. Il s'agit d'une nouvelle souche de coronavirus qui n'a pas été auparavant chez l'homme. Le virus responsable est appelé coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SARS-cov7-2) et la maladie est dénommée coronavirus 2019 (COVID-19).

L'épidémie initiale à Wuhan s'est propagée rapidement affectant d'autres parties de la chine. Des cas ont rapidement été détectés dans plusieurs autres pays. Des flambées et des grappes de la maladie ont depuis été observées en Asie ; en Australie en Afrique et dans les Amériques. Le covid-19 est devenu une pandémie avec plus de 200 000 cas confirmés avec plus de 10.000 décès enregistrés au 20 mars 2020.

1-DE LA SITUATION EN CÔTE D'IVOIRE

En Afrique, à la date du 20 mars 2020, l'on recense plus de 700 cas dans une trentaine de pays (31) dont la Côte d'Ivoire. Ici, le 25 janvier 2020, déjà, le premier diagnostic effectué chez un cas suspect d'infection à Coronavirus, une étudiante de 34 ans en provenance de la Chine, s'était révélé négatif.

Faisant suite à l'alerte mondiale de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) demandant à tous les pays d'activer les Centres des Opérations d'Urgence en Santé Publique (COUSP), le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Public active le 31 décembre 2019 son COUSP avec la mise en place d'un Comité de crise afin de mieux gérer le risque de contamination et de propagation de la maladie. Dans ce cadre, le COUSP a élaboré un plan d'urgence qui est en cours d'exécution.

Le mercredi 11 Mars 2020, la Côte d'Ivoire a enregistré le premier cas de Coronavirus. Il s'agit d'un homme de 45 ans de nationalité ivoirienne ayant séjourné en Italie. Ce dernier a été pris en charge par le Service des Maladies Infectieuses et Tropicales (SMIT).

Le contexte étant situé le gouvernement de Côte d'Ivoire a pris des mesures en 13 points pour lutter contre la contamination et la propagation de la pandémie sur le territoire national.


2- DE LA FERMETURE DES ECOLES

Dans la stratégie mise en place par le gouvernement ivoirien, le point 4 concerne tous les établissements d'enseignement préscolaires, primaires, secondaires et supérieurs qui ont été fermés à compter du 17 Mars 2020. Depuis cette date, les enfants sont restés confinés à la maison, ne sachant a quand la réouverture des écoles et la poursuite des cours.

Le Ministre de l'Éducation Nationale de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a pris sur elle l'engagement, de façon unilatérale, d'initier des cours à distance à travers la télévision nationale, la radio et en ligne. Une opération qui a pour slogan «Classe fermées, cahiers ouverts ». Cette initiative bien que louable, ne fait pas encore l'unanimité au sein des apprenants dispersés à travers la Côte d'ivoire, suite au mouvement des familles qui ont dû regagner l'intérieur du pays avec leurs enfants.

Ainsi, par manque ou limite des moyens de communication et des outils informatiques pas accessible à tous en Côte d'Ivoire, force est de relever que de nombreux enfants n'ont pas pu suivre les cours. Beaucoup parmi eux avaient rejoint leurs parents dans des villages privés d électricités, loin des villes. Le caractère inclusif qui devait sous-tendre cette formation fait cruellement défaut aussi bien que la qualité clamée par l'ODD 4.


3-DE LA REOUVERTURE DES ECOLES

Depuis le 07 mai 2020, suite à une réunion du Conseil de sécurité, le Président de la république, SEM. Alassane Ouattara a fait une déclaration pour revoir sa position sur les mesures antérieurement prises au regard de la gestion du Covid-19. Ainsi donc en ce qui nous concerne, la réouverture des écoles a été annoncée. Des modalités pratiques pour la mise en œuvre ont été annoncées par Mme la Ministre de l'Éducation Nationale.

Nous constatons avec regret que notre Organisation des parents d'élèves et étudiants n'a été associée à aucune de ces grandes décisions qui concernent pourtant l'école. Ainsi, en ce qui nous concerne, cette réouverture annoncée et amorcée appelle les constats suivants :

A. Au niveau des élèves

En Côte d'Ivoire, par manque d'infrastructures scolaires, nos effectifs sont pléthoriques. Les mesures de distanciation humaine risquent d être difficilement applicables, eu égard au caractère assez turbulent de nos enfants en général. Le risque de contamination est grand et cela nous inquiète à plus d'un titre.

Sur le terrain, le nombre des cas confirmés va crescendo, le nombre de décès, de 1 est passé désormais a 21. Tous les jours de nouveaux cas de contamination sont signalés. La situation n'est donc pas encore maitrisée à la volonté du peuple.

Si à l'intérieur du pays la situation semble maitrisée, ce n'est pas le cas pour le grand Abidjan. Et vu le nombre important des apprenants et leurs encadreurs les mesures d'accompagnement telles que les gels, les cache-nez, les sceaux, les masques pourraient constituer des obstacles à lever.

B. Au niveau du personnel enseignant

Au niveau des enseignants, du personnel administratif et des élèves, des mesures de sécurité corsées doivent être prises pour assurer leur protection sanitaire. Des contrôles réguliers durant toute la durée des cours, avec les outils de détections au niveau de toutes les écoles et classes de Côte d'Ivoire à l'instar du corps médical, s'imposent de fa&cce (...)

Lire la suite sur fratmat.info


Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan Afrique Chine OMS FER gouvernement ECO électricité Coronavirus Covid-19




Educarriere sur Facebook