Anne Ouloto frappe fort : Des chauffeurs de camions transportant du sable amendés, des commerçants déguerpis, des ordures incinérées


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: mar. 16 fév. 2016
  • Visites: 2917
  • Commentaires: 2
S'il y a une chose qu'Anne Ouloto a en horreur, c'est de voir des comportements écologiques et environnementaux irresponsables.

Quand c'est le cas, elle agit avec promptitude et détermination afin de régler sur le champ le problème. Et c'est ce qui s'est passé le lundi 15 février 2016 alors que la ministre de la Salubrité urbaine et de l'Assainissement se rendait à Port-Bouët et à Bonoua pour visiter des infrastructures dédiées à la gestion des ordures.

Tandis qu'elle quittait Port-Bouët pour Bonoua, la ministre constate qu'en bordure de la mer, sur la zone où se sont effectués des déguerpissements, le site commence à servir de dépotoir. D'énormes bacs à ordures d'ailleurs sont sur les lieux et ça et là, des sachets plastiques, pneus et toutes sortes d'immondices traînent . À la vue du désordre, elle donne des instructions pour que la zone, dégagée après moult difficultés, soit mieux protégée. « La nature a horreur du vide. Le Gouvernement a conduit des déguerpissements dans le cadre de l'embellissement de cette zone balnéaire qui doit devenir une référence. Il est important que les autorités locales prennent des dispositions, afin de sécuriser les lieux », a souligné la ministre. Des syndicalistes œuvrant dans le milieu des transports et qui squattent les lieux ont subi aussi le courroux de la ministre de la Salubrité urbaine. Elle leur a indiqué qu'ils n'avaient rien à faire sur le site et qu'ils devaient quitter immédiatement l'endroit. Leurs différentes explications tendant à faire croire qu'ils avaient une autorisation ou qu'ils jouaient un rôle de régulateur pour le transport interurbain n'ont reçu le moindre soutien de la ministre. : "Ce site doit devenir une référence. Nous n'accepterons pas que des personnes viennent s'y installer pour mener des activités de toutes sortes". Elle a souligné que les forces de l'ordre seront saisies par ses services, afin de résoudre cette question.

Des chauffeurs de camions transportant du sable mis à l'amende

Alors qu'elle revenait de Bonoua où elle avait visité deux centres de groupage d'ordures, Anne Ouloto a marqué un arrêt au carrefour de Mondoukou dans la ville de Grand-Bassam. Il faut dire qu'une décharge à ciel ouvert se trouve à proximité dudit carrefour, en plus, des camions en provenance de la carrière de Mondoukou transportent du sable vers Abidjan. Des centaines de camions non bâchés dont la vue a interpellé Madame la ministre. Celle-ci a automatiquement demandé à l'ANASUR (Agenge nationale de la salubrité urbaine) de faire appliquer les amendes fixées dans le cas d'espèce. Ce qui a été fait. Anne Ouloto a pris les dispositions nécessaires pour faire incinérer toutes les ordures sur la décharge.
Avant de prendre les mesures citées plus haut, la ministre qui a visité les deux centres de groupage d'ordures a exhorté une fois de plus, les populations à jouer leur partition pour un pays propre. Elle a dit qu'il s'agit là d'une urgence à cause de l'insalubrité galopante. Pour arriver à des résultats probants, elle veut privilégier une démarche participative qui responsabilise tous les citoyens devant la question de la gestion des ordures ménagères. En ce sens, elle a affirmé qu'il était inadmissible qu'une famille n'ait au moins une poubelle chez elle.

A la suite de la ministre, M. Simy Gildas, DG du Fonds de financement des programmes de salubrités urbaines (FFPSU) a indiqué que les infrastructures visitées par la ministre sont des centres de groupage pour ordures domestiques financés à hauteur de 5 millions FCFA avec l'aide de l'ambassade de Suisse. Des centres qui ont pour mission d'être des sites de collectes de proximité dans les quartiers. Il a souligné que ce genre d'infrastructures est appelé à se multiplier dans les semaines à venir.

Olivier Guédé




Anne Ouloto Abidjan Port-Bouët Grand-Bassam Bonoua Suisse Gouvernement déguerpissement



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour