Universités publiques de Côte d'Ivoire : La CNEC rejette la grève annoncée par des enseignants et chercheurs


Pr. Ouattara Mamadou et les membres de la Cnec ont dit ne pas être concernés par la grève prévue pour le 5 janvier 2015, des enseignants et chercheurs.
  • Source: L'Inter
  • Date: sam. 20 déc. 2014
  • Visites: 3009
  • Commentaires: 2
Sept (7) des onze (11) sections que compte la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (Cnec) de Côte d'Ivoire ont rejeté en bloc le mot d'ordre de grève lancé par leurs camarades de l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

« Nous ne nous reconnaissons pas dans ce mot d'ordre de grève », ont affirmé les enseignants et chercheurs venus des universités de l'intérieur du pays et d'Abobo-Adjamé, hier vendredi 19 décembre 2014. Ils s'étaient réunis en Assemblée générale ordinaire (Ago) à l'Université Nanguy Abrogua, sous la direction du secrétaire général de la Cnec, Pr. Ouattara Mamadou, et du Bureau exécutif national (Ben).

Le paiement de leurs arriérés de salaire et la crise qui secoue la coordination ont été les principaux sujets à l'ordre du jour. Sur le second volet, l'Ago a nié au « comité ad'hoc dit de la Cnec », initiatrice de la grève, toute existence. « L'Ago rejette l'existence, à Cocody, d'un comité ad'hoc. Il n'existe pas de comité ad'hoc de la Cnec. Il y a un seul bureau national de la Cnec », a dit le secrétaire général, au sortir de l'Ago. C'est pourquoi, déclarera-t-il : «la Cnec dit, de façon solennelle, qu'elle n'est pas en grève, qu'elle n'a lancé aucun mot de grève dans aucune université ». Par ailleurs, il a relevé que le conseil syndical, q (...)

Lire la suite sur L'Inter


Université Félix Houphouët-Boigny Ouattara Côte d'Ivoire Cocody Abobo Adjamé




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour