Mont Péko : près de 1,4 milliard FCFA pour l'évacuation des 27 000 infiltrés (Ministre)

  • Source: APA
  • Date: vend. 03 oct. 2014
  • Visites: 2128
  • Commentaires: 0

L'évacuation des 27 000 infiltrés clandestins du Mont Péko (ouest ivoirien) coûtera la somme 1, 4 milliard FCFA à l'Etat de Côte d'Ivoire, a révélé Mme Anne Désirée Ouloto, ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, animant, jeudi ,une conférence de presse dans le cadre des ‘' Rendez-vous du gouvernement'', la tribune mensuelle d'échanges entre les membres du gouvernement et la presse nationale et internationale.

Dans le volet de la solidarité et de la cohésion sociale, Mme Ouloto a, relevé que ‘'l'évacuation des 27 000 infiltrés du Mont Péko coûtera 1.328.517.839 FCFA'' ainsi que la continuité du soutien aux ‘'communautés en détresse''.

Dressant le bilan de son action gouvernementale en faveur de la femme, la ministre Anne Ouloto a affirmé que plus de 11.000 femmes ont bénéficié de financement de leurs activités génératrices de revenus (AGR) par le Fonds national " Femmes et développement" à des conditions souples et ne nécessitant aucun aval.

Elle entend poursuivre ce genre d'initiatives avec la récente ‘' hausse de 20% du budget'' de son département ministériel. " En 2014, le budget de mon ministère était de 6,8 milliards de FCFA, en 2015, il sera de 9 milliards de FCFA soit une hausse de 20%", a révélé à la presse, Mme Ouloto à l'occasion de la 13ème édition des Rendez-vous du gouvernement.

Selon elle, une enquête d'opinion initiée par son département indique que 45% des Ivoiriens sont préoccupés par le chômage, 44% dénoncent l'exclusion, 36% préoccupés par les questions liées à la pauvreté, 26% d'Ivoiriens préoccupés par le sentiment d'injustice et 14% s'inquiètent de la situation des exilés de la crise postélectorale.

‘' Les prochains chantiers au niveau de la famille consisteront à poursuivre et à garantir l'amélioration des conditions de bien-être familial par l'élaboration, l'adoption et la mise en œuvre de la politique nationale de la famille tout comme la mise en œuvre effective des dispositions de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre'' a soutenu Anne Ouloto.

Au plan de la formation de la femme, Mme Ouloto a souligné que 120 Instituts de formation et d'éducation féminine (IFEF) contribuent à l'alphabétisation et à la formation des femmes

" En 2011-2012 et en 2012-2013, respectivement 4.261 et 4.671 auditrices ont été formées et pour l'année 2013-2014, nous avons 5.544 auditrices. Ce qui indique une augmentation progressive de l'intérêt pour les IFEF'' s'est-elle satisfaite.

En 2013, 700 enfants, a fait remarquer la ministre, ont été victimes de violences sexuelles dont 48% détectés et pris en charge par les services sociaux.

SB/hs/ls/APA




Anne Désirée Ouloto Anne Ouloto Côte d'Ivoire gouvernement chômage exilés budget développement



Educarriere sur Facebook