Changement de stratégie ou objectif atteint / Adama Bictogo (RHDP) : ''Il n'est plus question de libérer le tabouret''

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: mer. 15 mai 2019
  • Visites: 3347
  • Commentaires: 0

À l’occasion du Ramadan 2019, les fidèles musulmans de la ville d’Agboville ont été gratifiés, comme tous les ans depuis plusieurs années, d’un don de vivres et de non vivres, par le ministre Adama Bictogo, député Agboville-commune, vendredi 10 mai 2019 à la grande mosquée, et à sa résidence au quartier ‘Lycée’.

« Si je suis là aujourd’hui, ce n’est pas pour venir faire la politique, mais pour voir mes frères et sœurs. Comme c’est le premier vendredi du temps de jeûne, il est bon pour moi de donner d’abord le sucre à mes frères et sœurs. C’est une visite fraternelle », a dit le membre du conseil politique du RHDP.

Il n’est pas allé faire la politique, mais la politique s’est invitée, et il a parlé quand même de politique…

Le député Adama Bictogo a estimé que ce sont les prières et les bénédictions de ses ‘frères’ et ‘sœurs’ qui lui valent la confiance du chef de l’État, du vice-Président et du Premier ministre. Il a ajouté que s’il bénéficie de cette confiance des autorités pré-citées, cela implique que la région doit être elle-même acquise à la cause du RHDP. Il a annoncé dans la foulée, la réalisation de nombreux travaux, la construction d’infrastructures sanitaires, scolaires et l’inauguration prochaine par le chef de l’État lui-même du bitume reliant Agboville à Céchi, un tronçon qui a été longtemps un cauchemar pour les usagers.

Plus de 20 tonnes de sucre ont été offerts à la communauté musulmane, dont 5 tonnes à la grande mosquée, et le reste à l’ensemble des partis composants le RHDP en vue d’une distribution à leurs militants musulmans. Ces dons en vivres, ont été accompagnés de dons en argent espèces.

« Même si ce don est fait chaque année, celui-ci est particulier, parce qu’il intervient à un moment où en Côte d’Ivoire, jamais aucun parti politique n’a réussi à mobiliser plus de 200 000 participants à un congrès. Nous l’avons réussi grâce à vos bénédictions. Et nous sommes devenus RHDP (…) J’avais fait une tournée à Touba et dans d’autres localités où j’ai demandé aux gens de libérer le tabouret. Aujourd’hui, il n’est plus question de libérer le tabouret », a dit le président du comité d’organisation du congrès constitutif du RHDP du samedi 26 janvier 2019.

Par ces propos, Adama Bictogo change-t-il de stratégie, ou bien veut-il confirmer la rumeur selon laquelle le Président du Sénat, Jeannot Kouassi Ahoussou rejoindrait le RHDP, prochainement, après le Charles Koffi Diby ?

Ahou Moayé à Agboville




Offres d'emploi du jour

Magazine

Educarriere sur Facebook