Katiola : Des jeunes armés mènent une opération punitive à Kattienkaha, après la disparition d'un chauffeur
Des maisons et des commerces incendiés, la population a pris la fuite


Les maisons de Kattienkaha ont été pillées et incendiées par une centaine de jeunes mécontents
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 28 août 2018
  • Visites: 1929
  • Commentaires: 0
Katiola, capitale de la région du Hambol, située à 44 kilomètres de Bouaké, a connu une journée mouvementée, le mardi 28 août 2018. La disparition mystérieuse de Ahmed Sogodogo, un jeune transporteur âgé d'environ 25 ans est à l'origine de ces émeutes qui a vu le village de Kattienkaha incendié.

Mais que s'est-il réellement passé pour qu'on en arrive là ? Touré Katia, pasteur dans une église évangélique de la ville que nous avons rencontré dans la mi-journée du mardi 28 août 2018 raconte que c'est à la suite d'un match de football disputé au lendemain de la fête de la tabaski que les services du jeune transporteur seront loués par une équipe adverse. Chargé de convoyer des joueurs de Kattienkaha, village peuplé de 1000 âmes et situé à quelque 10 kilomètres sur l'axe Katiola-Dabakala, Ahmed Sogodogo va marquer un arrêt pour cause de panne.

Lire aussi cet article: La disparition d'un chauffeur crée des émeutes, un village incendié

Toujours selon notre informateur, Ahmed qui s'affairait à mettre en l'état son véhicule avant de reprendre le chemin de Katiola, va mystérieusement disparaître des lieux. Parents, amis et collègues du jeune transporteur n'auront plus de ses nouvelles jusqu'au samedi 25 août 2018. L'inquiétude commence à gagner les cœurs et la tension finit par monter.

La A3 barricadée. Sans nouvelles de leur camarade depuis des jours, un groupe de jeunes décident de se faire entendre auprès des autorités locales. Visiblement remontés contre la passivité desdites autorités, ils vont se faire justice en barricadant toutes les entrées et sorties de la ville de Katiola, empêchant ainsi la libre circulation des véhicules. Et comme si cela ne suffisait pas parce que las d'attendre le retour de leur compagnon, ces jeunes passent à une autre étape.

Le village de Kattienkaha pillé et incendié

Une horde de jeunes à bord de motos, munis de gourdins, armes blanches et de fusils de type calibres 12 font une descente musclée à Kattienkah (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook