Universités publiques : Que valent leurs diplômes ?


Les diplômes universitaires ne sont pas adaptés à l’emploi
  • Source: JDA
  • Date: sam. 04 août 2018
  • Visites: 3291
  • Commentaires: 1
Salles de classes peu équipées, enseignants parfois mal formés… Curricula scolaires inadaptés aux besoins du marché du travail. Eh oui, le rapport 2017 de la Banque mondiale sur l’école ivoirienne étrille au passage nos programmes d’enseignement supérieur.

Plus de 80 000 bacheliers ont été recensés en 2017 et près de 100 000 cette année. Environ 75% seront orientés vers les grandes écoles et le reste dans les universités publiques, déjà saturées. Mais qu’offre-ton à ces futurs chercheurs d’emplois en termes de formation? C’est là que le bât blesse.

Inadéquation Si dans les grandes écoles on a pris les devants avec les réformes menées par l’État depuis 2012 et l’adaptation de certaines filières, dans les universités publiques, l’inadéquation formation / emploi n’a jamais été aussi évidente. « En criminologie tout comme en science - économie, où les étudiants sont les plus nombreux, sur les milliers qui arrêtent leur formation chaque année, à peine une centaine arrive à trouver un emploi », explique Jean Roland Apalo, Secrétaire général de la Ligue ivoirienne estudiantine et scolaire (LIGES). Ces diplômés sont contraints de passer les concours d’entrée à la Fonction publique, avec très souvent leur seul baccalauréat, regrette l’étudiant. « Pourquoi continuer d’orienter des milliers de bacheliers vers certaines facultés si l’on n’en a pas réellement besoin ? Ils sont obligés de se reconvertir s’ils veulent avoir du travail ». À quoi auront servi ces années ? La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) connaît bien ce problème. « Nous ne demandons pas de supprimer des UFR. Mais plutôt d&rs (...)

Lire la suite sur JDA



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook