L'autoroute Yamoussoukro-Tiébissou va changer le paysage de la région (Premier Ministre)

  • Source: AIP
  • Date: jeu. 30 mars 2017
  • Visites: 1742
  • Commentaires: 1

Yamoussoukro - Le prolongement de l'autoroute du Nord, section Yamoussoukro-Tiébissou, va changer le paysage de la région en permettant aux populations de prendre toujours une part active dans la marche de la Côte d'Ivoire émergente, a fait savoir le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, procédant mercredi, au lancement officiel des travaux de construction.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a indiqué qu'en plus des emplois permanents et occasionnels qui seront créés dans la région, la construction de cette autoroute renforce la position de pôle régional de croissance dévolu à la capitale politique ivoirienne.

« Elle (l'autoroute) devra ainsi être capable de soutenir le développement des zones rurales environnantes en y améliorant notamment, la compétitivité de l'agriculture et des services de transports », a fait remarquer Amadou Gon.

Le chef du gouvernement ivoirien a rappelé les instructions du président de la République, Alassane Ouattara, relative à la qualité des travaux et à la durabilité de l'ouvrage. Il a invité les entreprises en charge de la construction de l'autoroute Yamoussoukro-Tiébissou, à s'engager avec rigueur et professionnalisme et à respecter de délais de livraison.

Long de 37 km, les travaux de bitumage du tronçon de l'autoroute Yamoussoukro-Tiébissou vont coûter 92,637 milliards FCFA. Le projet est financé par la banque islamique de développement (BID) à hauteur de 77, 403 milliards F CFA et 15,234 milliards F CFA par l'État de Côte d'Ivoire. Les travaux vont durer 24 mois.

C'est une autoroute de 2X2 deux voies de 14 m avec un terre-plein central de 12m de densité à favoriser ultérieurement le passage à 2X3 voies. Elle part du carrefour de l'aéroport à Yamoussoukro jusqu'à la rivière Kan à Tiébissou. La jonction se fera par un échangeur au niveau de la route menant à Didiévi. Les travaux sont confiés à une entreprise marocaine sous le contrôle du Bureau national d'études techniques et de développement (BNETD).
(AIP)

nam/akn/fmo




Alassane Ouattara Amadou Gon Coulibaly Côte d'Ivoire Tiébissou Yamoussoukro gouvernement emplois BNETD



Educarriere sur Facebook