Yamoussoukro / Par maladresse, un braqueur tire à bout portant sur son acolyte


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: fratmat.info
  • Date: lun. 25 janv. 2016
  • Visites: 3817
  • Commentaires: 0

Konan Audrey Armand, 23 ans, et le nommé Justin, deux braqueurs opérant à Yamoussoukro ont été certainement abandonné par leurs dieux. Le second, par maladresse, a tiré à bout portant sur le premier, alors que celui-ci était pris à partie par l'une de leur victime.

La chape de plomb a éclaboussé la main du pauvre Audrey ; qui attend d'être amputé au Chr de Yamoussoukro, avant d'être déféré devant le parquet de Toumodi. C'était dans la nuit du 18 au 19 janvier dernier.

Cette nuit-là, rapporte une source policière, les quidams se sont retrouvés au quartier Morofé pour opérer. Ils écument une première résidence sous la menace de leurs armes. Ils arrachent à la locataire des lieux, dame Konan Affoué Rosine, la modique somme de 10.000 FCFA, un téléphone portable et une paire de souliers appartenant à son époux. Non satisfaits de cette moisson, maigre à leurs yeux, les malfrats lancent un nouvel assaut contre une autre  maison mitoyenne.

Konan Andrey s'y introduit par effraction, pendant que son acolyte veille au grain  à l'extérieur. Une fois dans la chambre principale, Audrey se retrouve nez-à-nez avec le locataire des lieux qui dormait d'un œil tel un crocodile. S'engage alors une lutte acharnée entre les deux hommes.

Une bagarre qui les trimbale de la chambre à l'esplanade en passant par le salon. Voyant que son collègue est en difficulté,  Justin arme son fusil de type calibre 12 et tire en direction de leur victime qui prenait le dessus dans la lutte. Malheureusement, il rate sa cible et atteint son acolyte au bras droit.

Le coup ayant foiré, les deux quidams prennent la fuite, mais n'iront pas plus loin. Informé de cette attaque, les éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) se déportent sur les lieux.

A 700 m de là, ils découvrent l'infortuné Audrey qui se tord de douleur. Capturé, il passe rapidement aux aveux. Justin, son compère qui avait promis l'évacuer à l'hôpital n'a plus donné de signe de vie. Selon la police, les deux quidams sont auteur de plusieurs braquages dans la ville de Yamoussoukro.

KOFFI  KOUAME

Agence de Yamoussoukro




Chr de Yamoussoukro téléphone ville don lutte Ccdo Toumodi police braquage



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour