Contrôles intempestifs, harcèlement fiscal, corruption... : Pascal Kouakou Abinan, (DG des impôts) crache ses vérités


A l’extrême droite, Pascal Kouakou Abinan, le Dgi, s'est ouvert à la presse.
  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 12 déc. 2015
  • Visites: 2588
  • Commentaires: 0
«C'est faux de dire qu'il y a une pression fiscale en Côte d'Ivoire. Il n'y a pas de pression fiscale en Côte d'Ivoire. Ce n'est pas vrai. Le système fiscal ivoirien est un système déclaratif. Le contribuable détermine lui-même l'assiette de l'impôt et l'acquitte auprès de l'État. »

«L'une des missions de la Direction générale des Impôts est de contrôler ces déclarations. C'est notre travail. En termes de pression fiscale, la norme dans l'Uemoa (ndlr : Union économique et monétaire ouest africaine) tourne autour de 17 % et 18 %. Au Sénégal, on va vers 19 %. Ailleurs, on a atteint 25 %. En Côte d'Ivoire, c'est seulement en 2016 que nous allons atteindre 16 % », dixit Pascal Kouakou Abinan, Directeur général des Impôts  (Dgi). Le jeudi 10 décembre 2015, à la Maison de la presse d'Abidjan (Mpa), au Plateau, la tribune (L'Invité du Forum) à lui offerte par le Forum des Directeurs de publication de Côte d'Ivoire (Fordpci) que préside Tra-Bi Charles Lambert pour exposer sur le thème « Quelle fiscalité pour une Côte d'Ivoire émergente ? » est arrivée fort à propos. En tout cas, une opportunité pour le manager de l'Administration des Impôts de corriger des préjugés sur la Dgi. « La pression fiscale n'existe pas, mais le recouvrement forcé, si. Nous contrôlons pour procéder au recouvrement des impôts dus », a expliqué l'hôte du Fordpci, face aux journalistes de la presse écrite et audiovisuelle. A en croire M. Abinan, «les contribuables ivoiriens ne sont pas à la merci des services des Impôts parce que sans eux, l'Administration fiscale n'existe pas ». Évoquant le sujet de la corruption dont sont accusés des agents des Impôts, il a soutenu que la lutte contre la corruption est une priorité pour la Dgi. Selon lui, une charte d'éthique régit aussi bien les démarches que les relations dans l'Administration fiscale. «Les agents des Impôts qui ont été pris dans des affaires louches sont en prison. Ce n'est pas à cause de ces personnes que toute une corporation sera vilipendée. Si les corrompus sont pris, les corrupteurs ne pourront pas s'échapper. Toutes les dispositions sont prises pour que toute personne prise dans une situation de corruption réponde devant la loi. Les contribuables corrupteurs pourraient donc se retrouver devant le juge. Nous y tenons fermement. Nous avons un commissariat et un détachement de la gendarmerie en notre sein pour cela», a fait savoir Pascal Kouakou Abinan. Qui n'a pas manqué, lors de son exposé, de souligner la mobilisation de la Dgi à mettre en place un système fiscal favorable à l'émergence. Et d'indiquer que cela débute par l'accès aux services des Impôts. C'est pourquoi, a fait savoir Pascal Kouakou Abinan (...)

Lire la suite sur Soir Info


Abinan Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Sénégal Uemoa gendarmerie ivoiriens corruption




Educarriere sur Facebook