Doing business 2016, Top 10 des pays réformateurs : Les regrets du Premier ministre Daniel Kablan Duncan
Ce qui n'a pas marché pour la Côte d'Ivoire


Le chef du gouvernement de Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, veut un environnement amélioré des affaires (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 02 nov. 2015
  • Visites: 2407
  • Commentaires: 0
Publié il y a quelques jours, le rapport du Doing business 2016 a révélé les efforts opérés par la Côte d'Ivoire en 2015 en matière d'amélioration de l'environnement des affaires avec un rang de 145 sur 189 pays ainsi que la contre-performance du pays à se maintenir dans le Top 10 des pays les plus réformateurs ainsi que le Top 50 du classement Doing Business 2016 comme l'ambitionnait le gouvernement.

Sur ce dernier rapport, même si la Côte d'Ivoire a avancé de quelques rangs par rapport à celui de 2015, Daniel Kablan Duncan, premier ministre et ministre de l'Économie, des Finances et du Budget, regrette que le pays ne figure pas sur la liste des Top des pays réformateurs comme dans le rapport précédent. «C'est bon mais ce n'est pas suffisant car nous ne sommes pas, cette année, parmi les Top 10 des pays réformateurs au monde », a regretté le chef du gouvernement, lors d'une conférence de presse, le vendredi 30 octobre 2015, à la Primature, à Abidjan-Plateau, selon un article du confrère fratmat.info. Notre source indique qu'à l'occasion de cette rencontre avec la presse, Daniel Kablan Duncan a résumé les causes de la faible avancée de la Côte d'Ivoire en trois raisons principales. Ce sont notamment le retard dans la prise des textes en raison de la faible réactivité en 2015 des administrations impliquées dans les réformes, le retard (ou faiblesse) de l'application effective des mesures prises sur le terrain, et dans l'utilisation effective des services par des administrations qui est un obstacle pour no (...)

Lire la suite sur Soir Info


Daniel Kablan Duncan Côte d'Ivoire Plateau Abidjan Doing Business gouvernement Budget