Hadj 2015 / Drame de Mina : Des Ivoiriens identifiés et inhumés

  • Source: La Tribune Ivoirienne
  • Date: mer. 07 oct. 2015
  • Visites: 2983
  • Commentaires: 0
Après le drame de Mina survenu dans le cadre du Hadj 2015, l'inhumation de certaines victimes ivoiriennes a débuté le vendredi 2 octobre et s'est poursuivie le lundi 5 octobre, au cimetière des «Martyrs» de La Mecque.

Les autorités ivoiriennes accréditées en Arabie saoudite ont procédé les vendredi et samedi derniers, à la mise en terre de trois pèlerins du contingent étatique. II s'agit d'El Hadj Fama Camara, d'El Hadj Koné Adama et El Hadj Doumbia Ibrahima qui reposent au cimetière des «Martyrs» de la Mecque, situé non loin de la vallée de Mina. Peu avant la mise en terre, et après la levée du corps, la prière mortuaire a été dite par l'imam Saud Ibn Ibrahim Al Shoraim de la Grande Mosquée de Makkah.

Prenant part aux obsèques, Touré Vazoumana, ambassadeur de Côte d'Ivoire à Riyad, et Dr Cissé Abdoul Karim, consul général de notre pays à Djeddah, ont exprimé le soutien et la compassion de l'Etat de Côte d'Ivoire aux familles des disparus ainsi qu'à celles des victimes du drame de Mina dont le bilan partiel fait état de 14 Ivoiriens rappelés à DIEU. 

Face à cette tragédie, les deux personnalités ont rappelé que toutes les dispositions sont prises pour assurer la prise en charge des victimes tant à la Mecque qu'à Abidjan. «En ce qui concerne les personnes portées disparues, nous continuons toujours nos recherches», a ajouté le diplomate. «L'espoir est permis. Nous saisissons l'occasion pour demander à toute la communauté musulmane de nous accompagner avec des bénédictions afin que Dieu nous aide à renforcer notre foi face à cette épreuve», a renchérit le consul Cissé.

Pour l'heure, les opérations d'identification des victimes se poursuivent ainsi que les recherches des personnes portées disparues.

Pour rappel, à Mina et à la Mecque, des prières ont été faites par l'ensemble des imams, avec à leur tête l'imam Ali Ouattara, pour le repos de l'âme des victimes. Notons que le dernier contingent des pèlerins arrive ce mercredi 7 octobre à Abidjan.

Constant DOSSOU

Source : Sercom Hadj


Un deuil national s'impose

Le drame qui frappe la communauté musulmane engage toute la nation ivoirienne. Car c'est quand même un nombre important d'Ivoiriens – 91 au total- qui ont perdu la vie ou sont portés disparus à La Mecque. Et ils méritent qu'un hommage leur soit rendu. Mais il est dommage de constater qu'au moment où les contingents de pèlerins regagnent le pays, leur arrivée passe inaperçue. Presque dans l'indifférence. Tant les visites d'Etat, les activités gouvernementales et les préparatifs à l'élection présidentielle focalisent toute la nation. Il est temps que l'on s'arrête un peu et qu'un deuil national soit décrété. En mémoire de ces Ivoiriens. Une façon de faire un clin d'œil aux familles de tous ces disparus. Solidarité nationale oblige.

CD




Ali Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan élection présidentielle gouvernement identification Hadj



Educarriere sur Facebook