Grève des enseignants à l'université FHB de Cocody : Ce que le gouvernement a décidé


(Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: mer. 26 août 2015
  • Visites: 4589
  • Commentaires: 0
Depuis le 12 août, l'université Félix Houphouët-Boigny de Cocody est paralysée, suite au mot d'ordre de grève lancé par la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et des chercheurs (Cnec).

Les amphis et salles de cours sont déserts. Pas d'enseignant et d'étudiant. La Cnec exige à l'État, le paiement intégral des effets financiers liés aux heures complémentaires (Hc) au titre de l'année académique 2013-2014. A l'université Félix Houphouët-Boigny, c'est une ardoise de 2,161 milliards de Fcfa que l'État doit effacer. A l'université Lorougnon Guédé de Daloa, les enseignants et chercheurs réclament 184 millions de fcfa pour les heures complémentaires. Toutefois, les choses pourraient changer dans le bon sens à partir de ce mardi, surtout que le gouvernement, devant la fermeté des grévistes, a décidé de payer 500 millions de Fcfa par semaine (tous les lundis), jusqu'à épuisement de la dette.

Une assemblée générale de la Cnec est en effet prévue pour se tenir , afin de décider de la conduite à tenir. C'est ce que nous a confié le lundi 24 août, en fin d'après-midi à Cocody, le Dr Johnson Kouassi Zamina, porte-parole de la Cnec. « Lundi dernier (17 août, ndlr), le gouvernement a effectivement payé les 500 millions de Fcfa. Pour ce lundi (hier:ndlr), nous n'avons pas encore le point » (...)

Lire la suite sur L'Inter


université Félix Houphouët-Boigny Lorougnon Cocody Daloa gouvernement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour