Menace terroriste contre la Côte d'Ivoire : Un imam suspect expulsé de Ouangolo
Le Préfet Coulibaly Sindou annonce : « Plus de construction de mosquée »


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 07 juil. 2015
  • Visites: 3047
  • Commentaires: 0
Un imam malien, prêcheur du coran, en provenance du Mali et en partance pour la ville de Korhogo (nord ivoirien), a été expulsé, manu militari, la semaine dernière, de la ville de Ouangolodougou (frontière ivoiro-burkinabé).

Soupçonné d'être un djihadiste, il a été conduit par les forces de l'ordre, sur instruction du Préfet, à la frontière malienne pour rejoindre son pays. L' information a été donnée par le Préfet du département de Ouangolo, Coulibaly Sindou, le samedi 4 juillet 2015, au centre culturel de cette ville, lors d'une Assemblée générale ordinaire de l'Union des producteurs de coton et d'anacarde de la région du Tchologo.

Cette réunion a rassemblé de nombreux cotonculteurs, des chefs de village et des chefs de canton de Kong et de Ferkessedougou. «  Nous lui avons demandé le nom de son tuteur chez qui il doit résider à Korhogo, avant d'entamer sa mission de  prêche dans les mosquées. Et, il a été incapable de nous donner une réponse. Alors, nous avons estimé qu'il était suspect et  l'avons reconduit à la frontière », a informé le Préfet Coulibaly Sindou.

En prélude à sa tournée de sensibilisation et d'information qu'il doit entamer dans tout le département de Ouangolo, (Diawala, Niellé, Pogo, Kawara…), le Préfet a convoqué, le dimanche 5 juillet 2015, les chefs de villages et de quartier, relativement à cette menace djihadiste. Il a alors ordonné l'arrêt immédiat de tous travaux de construction de mosquée et de prêche de non nationaux dans les mosquées. Et de plaider pour une collaboration étroite entre les populations et l'administration. Le pré (...)

Lire la suite sur Soir Info


Korhogo Mali coton anacarde information ivoirien




Educarriere sur Facebook