ft-ad_1
Education/Formation

Côte d'Ivoire : campagne de sensibilisation contre la fraude aux examens scolaires

post-img

Selon les statistiques, « 80% des cas de fraudes sont localisés dans le District d'Abidjan ».

Léopoldine N’Douba, la secrétaire générale de la Direction des examens et concours (DECO), a présenté mercredi l’ampleur de ce phénomène, lors d’une session de formation des chefs d’établissements et des directeurs des études de la Direction régionale de l’éducation nationale (DREN) d’Abidjan 3.

Devant des dizaines d’enseignants, réunis au lycée Aimé Césaire de Yopougon, une commune populaire dans l’Ouest d’Abidjan, qui présente 80.000 candidats, Léopoldine N’Douba, a échangé avec les chefs d’établissements et les directeurs des études.

Cette campagne, dira-t-elle, devrait être démultipliée afin que les encadreurs s’approprient les modules et rassemblent, chacun à son niveau, les candidats, les parents d’élèves et les acteurs qu’ils envoient dans les centres de composition pour les sensibiliser.

L’intérêt de cette campagne, « c’est d’inverser la tendance », car les cas de fraudes sont importants, insinua-t-elle. En 2020, il a été enregistré au plan national 16.180 cas de fraudes au Baccalauréat, contre 10.494 en 2021 et 4.152 cas de fraudes en 2022.

« Au BEPC, la tendance est inverse (par rapport au BAC), parce que nous sommes passés de 248 cas de fraudes en 2020 à 865 en 2021 et 1.840 en 2022. Donc, il faut faire un travail sur les plus jeunes qui sont encore influençables vis-à-vis des propositions des fraudeurs », a-t-elle ajouté.

« La fraude persiste » et « notre objectif, c’est d’atteindre zéro cas de fraude aux examens à grand tirage pour la session 2023 », a déclaré la secrétaire générale de la Direction des examens et concours, qui a fait observer que « l’année dernière (2022), il y a eu zéro cas de fraude au CEPE ».

Elle a invité les acteurs du système éducatif à « s’approprier le message de Mme le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation qui est d’atteindre zéro cas de fraude et des examens justes et équitables pour la session 2023 ».

La caravane qui a démarré mardi avec les DREN d’Abidjan 1 et Abidjan 4, s’est étendue le lendemain à celle d’Abidjan 2 et Abidjan 3. Mme Léopoldine N’Douba a fait savoir qu’elle « va se poursuivre jusqu’à la veille des examens &r (...)

Lire la suite sur APA


Yopougon Abidjan éducation élèves local jeunes 2023 CEPE BEPC BAC Baccalauréat concours candidats DECO formation

Articles similaires