Infrastructures routières : l'axe Man-Danané-Frontière Guinée, long d'environ 120 km, a refait peau neuve

  • Source: CICG
  • Date: sam. 24 déc. 2022
  • Visites: 669
  • Commentaires: 0
Depuis son accession au pouvoir, le Président Alassane Ouattara s'est engagé à offrir un visage plus reluisant aux routes interurbaines, en reprofilant les voies dégradées et en construisant de nouvelles routes pour relier tous les chefs-lieux de région. Ce vaste projet n'a d'autre objectif que de faciliter le déplacement des personnes et des biens à l'intérieur du pays et avec les pays frontaliers, afin de renforcer l'activité économique.

En matière d'infrastructures routières donc, de 2011 à ce jour, 2 500 km de routes interurbaines bitumées ont été réhabilitées et 1 000 km sont en cours de finition. 1 000 km de nouvelles routes construites sont en service, portant le réseau à 7 500 km de routes interurbaines bitumées et à 2 000 km de routes en cours de bitumage.

Au nombre des routes interurbaines réhabilitées, figure l'axe Man-Danané-Frontière Guinée, long d'environ 120 km.

Autrefois impraticable, cet axe était craint par les automobilistes et occasionnait un renchérissement des coûts du transport. Aujourd'hui, il a reçu une nouvelle couche de bitume. Grâce à cette initiative du Gouvernement, toutes les localités situées sur ce tronçon sont sortis de l'isolement pour reprendre date avec le développement.

L'équipe de reportage du Centre d'Information et de Communication gouvernementale (CICG) a pu constater ces améliorations, à la faveur de l'inauguration du nouvel hôpital général de Danané et du nouveau CHR de Man par le Premier Ministre Patrick Achi, le jeudi 22 décembre 2022.

Adama Kéita est un chauffeur de minicar sur le tronçon Danané-Man, long d'environ 70 km : ''Cet axe était un calvaire. Un jour en pleine journée, à cause du mauvais état de la route, des coupeurs de route ont braqué mon véhicule entre Sangouiné et Man. Ils nous ont tous fait coucher par terre. Heureusement qu'il n'y a pas eu de morts. Mais certains parmi nous ont été tabassés'', se rappelle-t-il.

Aujourd'hui, dit-il avec soulagement, ''nous parcourons la distance Danané-Man en 1 heure et demie alors que nous la parcourions en trois heures, voire plus avant et le prix du transport est 2 500 FCFA''.

''Avant, je pouvais aller plus de quatre fois au garage dans le mois. Désormais, je peux faire plus de six mois sans y aller. Les pneus et autres pièces de mon véhicule sont protégés. En plus, en termes de carburant, j'achète 20 litres de carburant entre Danané et Man contre 25 et 30 avant. Ce gain me permet de faire de l'économie que j'alloue désormais à d'autres charges familiales. Nous sommes très contents. Franchement, merci au Président Alassane Ouattara et à son Gouvernement'', a témoigné M. Kéita.

Mohamed Diakité est un commerçant de friperie à Danané. Il est content du nouvel état de la route qui lui permet de gagner du temps en allant acheter ses marchandises. Il peut désormai aller en Guinée ou à Man, voire à Abidjan, pour ses achats.

''L'axe Danané-frontière Guinée fait environ 48 km. C'était dans une dégradation très avancée si bien qu'il nous fallait au moins quatre jours, voire plus, pour arriver à la frontière. Mais on le fait aujourd'hui en une heure ou moins. Je viens de faire ce tronçon et je peux en témoigner. Franchement, nous sommes heureux de cet ouvrage. Pour nous qui sommes commerçants, cette route contribue au développement de nos activités et à l'essor économique du département de Danané'', a-t-il affirmé.

Pour Honoré Kouè, fils de Danané, la réhabilitation de l'axe Danané-Man et de Danané-frontière de la Guinée, et le bitumage de certaines artères de la ville de Danané, viennent sortir la ville de l'isolement. ''Danané est maintenant dans le développement du Président Alassane Ouattara. Cela montre qu'il ne nous a pas oubliés, nous qui sommes à la frontière Ouest du pays (Guinée et Libéria). Nous lui sommes très reconnaissants'', a-t-il ajouté.

Vanessa Gba vient du village de Ganta, situé à une quinzaine de km de Danané, en allant à la frontière Guinée : ''Mon village est situé en bordure de route. Mais avant, à cause du mauvais état de la route, nous avions du mal à transporter nos malades et femmes enceintes par voiture vers ici. Aujourd'hui que le bitume est revenu, sans oublier le nouvel hôpital général de Danané, nous ne pouvons que nous réjouir'', a dit Vanessa, avec joie.

Partout dans le Grand Ouest, les routes sont en chantier. Le revêtement de l' axe Duékoué-daloa, long de 96 km, est pratiquement terminé. Les 77 km de la distance Duékoué-Man, sont désormais agréables à parcourir. C'est aujourd'hui un plaisir de rouler entre Daloa et Danané en passant par Duékoué, Bangolo, Logoualé et Man.




village Alassane Ouattara Patrick Achi Abidjan Daloa Bangolo Logoualé Duékoué Guinée Gouvernement coupeurs de route CICG développement formation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour