Education/Formation

Devant des prêtres : Gnamien Konan appelle l'enseignement catholique au secours de l'école ivoirienne

post-img

« Notre système éducatif, dans son ensemble, a des problèmes. Je peux même utiliser le terme de crise », a déclaré hier mardi 28 avril, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Gnamien Konan.

Il représentait le président Alassane Ouattara au colloque international sur le 15e anniversaire de l'Université catholique de l'Afrique de l'ouest (Ucao) qui se tient à la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'ouest (Cerao), à Angré.

Devant les leaders catholiques, dont les cardinaux Jean Pierre Kutwa d'Abidjan et Théodore A. Sarr de Dakar, et plusieurs prêtres enseignants de l'Ucao, le ministre a dépeint le tableau sombre de l'échec des systèmes éducatifs en Afrique, qui a pour conséquence, entre autres, l'exode massif de jeunes africains désœuvrés vers l'Europe. Face à cette situation, Gnamien Konan a déclaré que « l'Ucao, comme les autres unités d'enseignement catholique de la sous-région, me semble être la solution à nos problèmes actuels ». Vu qu'elles allient enseignement scientifique et moral, a-t-il dit.

Citant François Rabelais qui disait « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme », le ministre a indiqué que le système universitaire ivoirien a oublié le principe de la Croix. « La formation scientifique certes, mais la formation aux valeurs morales d'abord. Si nous continuons comme nous le faisons, donner la for (...)

Lire la suite sur L'Inter


anniversaire Enseignement supérieur don Abidjan Afrique leaders jeunes Alassane Ouattara Gnamien Konan Europe formation ivoirien

Articles similaires