Organisation des CAN 2019 et 2021 / Après le grand oral d'hier : Comment la délégation ivoirienne a présenté sa candidature - Le jury décide aujourd'hui


Le président Sidy Diallo et Kessé Feh Lambert se congratulant sous les yeux des membres de la délégation ivoirienne.
  • Source: L'Inter
  • Date: sam. 20 sept. 2014
  • Visites: 2481
  • Commentaires: 1
L'exposé n'aura duré que 26 minutes 7 secondes, hier vendredi 19 septembre, dans la salle de conférence II de l'imposant siège de l'Union africaine à Addis Abeba.

La délégation ivoirienne, après la répétition générale la veille a plus que respecté le timing de 30 minutes exigé par la Caf. La machine, on peut le dire, s'est rodée et emballée sous la houlette du ministre des Sports Alain LobognonDans la salle, Issa Hayatou lui-même, assisté d'autres membres du Comité exécutif tels le Seychellois Suketu Patel, le Guinéen Kabelé Camara et l'Ivoirien Jacques Anouma, fait office de président du jury.

L'ambiance est lourde, solennelle. Dehors, quelques minutes plus tôt, les membres du Comité de pilotage attendaient, anxieux tels des élèves venus passer un examen. Et celui d'hier en était effectivement un. Bien avant les Ivoiriens, Algériens et Camerounais étaient dans la salle pour convaincre le jury. Il est 15h (12h Gmt) quand le ministre des Sports se présente devant Issa Hayatou et ses collaborateurs pour l'introduction. Il est entouré de Sidy Diallo, le président de la Fif, à sa droite, et Kessé Feh, le président du comité de pilotage à sa gauche. Sory Diabaté et Me Roger Ouégnin aux deux extrémités.

Le ministre Alain Lobognon adresse ses remerciements au président de la Caf avant d'indiquer la détermination de la Côte d'Ivoire à former et à professionnaliser pour relever le niveau du football local. Il a annoncé l'augmentation de la subvention au football et la construction des stades pour la campagne 2019 ou 2020. «C'est pour quoi, le président de la République me charge de plaider pour l'organisation de la Can 2019 ou 2021 pour consolider la paix retrouvée après la grave crise que la Côte d'Ivoire a connue». Après lui, Kessé Feh, en huit points, notamment l'engagement du gouvernement à construire les infrastructures, les caractéristiques démographiques de la Côte d'Ivoire qui est «une terre et un creuset d'intégration», la libre circulation des biens et des personnes, la situation économique post-crise en nette progression, la qualité et la densité des infrastructures sanitaires, hôtelières, l'expérience de la Côte d'Ivoire en matière d'organisation des grandes compétitions (Can 84 et Chan 2009), la situation sécuritaire qui s'est normalisée avec le retour de la Bad et enfin la passion des Ivoiriens pour le football. « Le football a toujours été important dans le d (...)

Lire la suite sur L'Inter


Alain Lobognon Can 2019 Fif football Sidy Diallo Sory Diabaté Jacques Anouma Roger Ouégnin Côte d'Ivoire Algérie Cameroun Guinée gouvernement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour