Endettement : Les « Eurobonds », un marché à haut risque pour l'Afrique ? - Les explications d'un analyste financier


Seydina M.R. Tandian, Pdg de EMR-WARA (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 02 mai 2014
  • Visites: 2535
  • Commentaires: 0
De nombreux gouvernements africains ont recours ces dernières années aux eurobonds, se diversifiant des sources de financement traditionnelles de type dette concessionnelle et investissements étrangers directs. D'ailleurs, le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan annonçait le 14 avril, que la Côte d'Ivoire va émettre un eurobond d'un montant de 500 millions de dollars avant fin mai 2014. Véritable erreur ou choix stratégique ? Pour en parler, nous avons rencontré Seydina M.R. Tandian, Pdg de Emerging Markets Ratings- West Africa Rating Agency(EMR-WARA), une Agence de Notation agréée par le CREPMF par décision n° - 2012 – 105. Entretien !

Quelle définition donnez-vous des Eurobonds ?

Lorsqu'un Etat émet la dette, Il peut la libeller en francs CFA (par exemple les obligations TPCI) ou emprunter en dollars ou en euros. Un eurobond c'est une émission obligataire en devises, et non en devise locale. Cela fonctionne comme de la dette supplémentaire, mais remboursable en devises, y compris les intérêts.


Quelles sont les raisons qui motivent nos Etats à recourir aux Eurobonds ?

Une émission en Eurobond permet de lever des devises, de diversifier ses sources de financement , de tester la qualité de sa signature internationale par le biais de son rating, et d'exister en tant qu'émetteur sur les marchés financiers internationaux. Cependant il faut souligner que pour nos Etats il y a deux raisons pour lesquelles ils ont eu recours aux Eurobonds. La première raison, c'est quelquefois pour restructurer la dette. La Côte d'Ivoire a déjà restructuré ses eurobonds (les emprunts Brady). La Côte d'Ivoire a déjà fait défaut sur ses eurobonds. Il y a une seconde raison, celle que je préfère d'ailleurs, c'est de dire que nous avons des projets d'infrastructures qui nécessitent des capitaux conséquents, nous prenons la décision d'emprunter ce que nous ne pouvons pas trouver sur notre marché financier car le niveau d'épargne étant assez faible, et pour éviter les effets d'éviction, je vais tester la qualité de ma signature sur les marchés internationaux avec un rating. Donc, je vais rechercher sur le marché international les ressources complémentaires au financement de l'investissement.

 

Mais la Côte d'Ivoire n'est pas notée.

Je ne vous le fais pas dire. Il semblerait qu'elle soit sur le point de l'être. Pour notre part, nous avions conseillé une démarche qui consisterait à évaluer le risque Côte d'Ivoire en partant de sa dette libellée en monnaie locale avec une correspondance en Euro. Attendons de voir quelle est la stratégie de l'Etat en la matière, je crois aussi savoir qu'existe  un Comité national de gestion de la dette publique. A quelle note les vielles agences vont assigner à la Côte d'Ivoire ?, à quels taux la Côte d'Ivoire va émettre, Sur quelle durée, et surtout l'agenda de cette émission. Car, comme vous le savez, la qualité de la signature ne suffit pas, il faut aussi solliciter les marchés au bon moment, sur des volumes intéressants et avec un agenda cohérent. A ce sujet, est-ce que la veille d'élections est une bonne chose ? est-ce que au moment de la fin du quantitative easing aux states et où nous observons des  tensions naissantes sur les marchés émergents est une bonne chose ? Seul l'avenir nous le dira.


Quelle est la durée de remboursement ?

Généralement les maturités des Eurobonds sont beaucoup plus longues peuvent aller jusqu'à 30ans. Je crois me souvenir que l'Emprunt Brady pour la Côte d'Ivoire est jusqu'à 2032. Cette « euro-obligation maturité 2032 » est issue d'une restructuration des 2,8 milliards $ de ses six séries de titres Brady, en défaut de paiement depuis 2000. Mais dont le paiement des intérêts a repris depuis.

Mais la vraie question, c'est qu'est-ce qu'on en fait avec ces eurobonds ? Est-ce qu'avec cet argent, on va créer des conditions d'investissement pour que la Côte d'Ivoire soit compétitive, afin que les investissements directs affluent, que les Ivoiriens eux même investissent , croient en leur pays, que  les jeunes trouvent des emplois et puissent payer les impôts ; est-ce qu'avec cet argent, l'on va pouvoir régler les questions d'énergie , d'éducation,  de formation professionnelle, ou de l'eau potable, de la santé ? L'argent, ce n'est pas le problème. C'est ce qu'on en fait. Si c'est pour acheter de nouveaux avions, des armes , ou faire des dépenses de prestige, ou redistribuer à sa clientèle politique, vous comprendrez qu'on aura rien réglé et que les difficultés seront devant nous pour payer…


Quel est le niveau de risque au niveau des eurobonds ?

Le principal risque est un risque de non-transfert: il faudra à terme mobiliser suffisamment de recettes en devises, par un excèdent courant, pour rembourser les principales et les intérêts de l'emprunt en devises. Il est évident que lorsque vous avez recours à la dette dans une monnaie qui n'est pas la vôtre, le risque est plus important que lorsque vous empruntez en francs CFA. Nous avons aujourd'hui une parité avec l'euro, mais l'histoire a aussi démontré que cette parité peut changer en notre défaveur. Il peut aussi arriver que quand bien même vous avez les moyens, il peut avoir des événements qui font que vous n'êtes pas susceptible de payer. Souvenez-vous de l'Etat des banques et de la crise au sein de la Bceao durant  la crise post-électorale.


Qu'est-ce qu'il faut pour minimis (...)

Lire la suite sur L'Inter


Daniel Kablan Duncan Côte d'Ivoire Bceao eurobond gouvernement emplois élections




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour