Agro-industrie / Année 2014 : CEMOI annonce la construction d'une chocolaterie de 4 milliards FCFA à Abidjan

  • Source: Le Patriote
  • Date: vend. 03 janv. 2014
  • Visites: 3084
  • Commentaires: 1

2014 sera véritablement une année charnière pour le président Alassane Ouattara, son gouvernement et la population ivoirienne. Et les investisseurs et non des moindres ont commencé à afficher leurs ambitions. Cela s'est démontré le 19 décembre dernier, en France, lors d'une visite du ministre de l'Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly qui a pu obtenir du Groupe Cemoi, la construction en Côte d'Ivoire d'une usine.

En effet, il ressort des informations du service communication de ce département ministériel qu'à l'invitation du Groupe Cemoi, Sangafowa Coulibaly a inauguré en présence de Réné Bidal, Préfet des Pyrénées orientales, le nouveau centre de recherche et développement du chocolatier français Cemoi, totalement dédié au cacao. Ce groupe s'étant investi dans la maitrise de toute la chaine de valeur du cacao, de la production du cacao á la fabrication de la tablette de chocolat. A cette occasion, le ministre de l'Agriculture a visité l'usine de fabrication de chocolat de Cemoi, à Perpignan, siège du groupe. 

Tout en saluant ce modèle d'intégration unique, depuis le producteur jusqu'au consommateur et qui intègre la promotion de la qualité du cacao ivoirien, Sangafowa Coulibaly a invité cette structure à construire une chocolaterie de ce type en Côte d'Ivoire. Toute chose que le groupe a accepté. Ainsi cette année, le groupe Cemoi va investir environ 4 milliards FCFA pour la création d'une chocolaterie de premier ordre à Abidjan.

Cette chocolaterie permettra de créer 350 emplois directs et 1000 emplois indirects. Elle ravitaillera le marché national et sous-régional africain avec des produits chocolatiers adaptés aux goûts locaux et de très bonne qualité. Ce qui est en parfaite symbiose avec la vision du président Alassane Ouattara et qui consiste à mettre le cap sur la transformation de nos matières premières tout en explorant des marchés nouveaux. En tout cas, une belle opportunité surtout que les marchés restent encore très peu exploités, alors qu'ils représentent un potentiel important.

Mais le ministre n'est pas resté qu'à Perpignan. Il a rencontré son homologue français à Paris, le 20 décembre 2013. Une séance de travail qui a porté sur le foncier rural, la relance du Salon de l'Agriculture et des Ressources Animales (SARA), la mise en place d'un projet de Centres de Formation Professionnelle Agricole et la sécurité alimentaire. Sur tous ces sujets, le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Fol, a indiqué que son département est disposé à soutenir le ministère de l'Agriculture de la Côte d'Ivoire. Mieux, Stéphane Le Fol a annoncé sa venue prochaine sur les bords de Lagune Ebrié afin d'arrêter, avec son homologue ivoirien, les dispositions pratiques d'une collaboration renforcée en 2014. 

Jean Eric ADINGRA




Alassane Ouattara Mamadou Sangafowa Coulibaly Côte d'Ivoire Abidjan France Paris SARA gouvernement emplois cacao développement information ivoirien



Educarriere sur Facebook