Désendettement et développement : 117 milliards de FCFA disponibles pour financer cinq projets

  • Source: Fratmat.info
  • Date: sam. 21 sept. 2013
  • Visites: 1782
  • Commentaires: 0
Le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a présidé, hier, à son cabinet, la signature de cinq conventions d'affectation du Contrat de désendettement et de développement (C2d) portant sur un engagement budgétaire de 117 milliards de Fcfa à consommer entre 2013 et 2015.

Les secteurs bénéficiaires sont : l'Education-Formation (50,8 milliards) ; l'Emploi (10,2 milliards) ; la Santé (45,8 milliards) ; l'Environnement et la Forêt (10,8 milliards) ; la Conservation des ressources naturelles (10,8 milliards). Une première convention d'affectation d'un montant total de 413, 25 milliards, couvrant la période 2012-2015 a été signée le 1er décembre 2012 à Abidjan. Six secteurs étaient visés: l'Education-Formation-Emploi ; la Santé ; l'Agriculture, le développement rural et la biodiversité ; le Développement urbain, l'Eau et l'Assainissement ; les Infrastructures de transport ; la justice et l'Etat de droit.

Expliquant l'opportunité du Contrat de désendettement développement, le Premier ministre a indiqué qu'il a été mis en place par la volonté des Etats français et Ivoirien en vue de lutter contre la pauvreté et contribuer au développement du pays. « Les objectifs visés paraissent ambitieux. Et pourtant, les études ont montré qu'ils sont parfaitement réalisables. En œuvrant pour une meilleure santé de nos populations, par la résorption du chômage des jeunes et la protection de nos forêts classées, ces programmes s'inscrivent dans le droit fil de la politique du Président de la République », a-t-il souligné.
Confiant, l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Georges Serre, a indiqué que la Côte d'Ivoire est l'un des pays où l'on se rapproche des objectifs du millénaire. Il a assuré que d'autres conventions d'affectation du C2d seront signées, notamment des appuis budgétaires ciblés. Par ailleurs, Georges Serre a annoncé une revue à mi-parcours des projets financés avant la fin de l'année.

Les cinq conventions d'affectation ont été signées par Nialé Kaba, ministre auprès du Premier ministre chargé de l'Economie et des Finances, pour le compte de la Côte d'Ivoire et Georges Serre, ambassadeur de la France en Côte d'Ivoire et Yves Boudot, directeur du département Afrique de l'Agence française de développement (Afd), pour le compte de la partie française.

Signé le 1er décembre 2012, entre les gouvernements français et ivoiriens, le Contrat de désendettement développement consacre une remise de dette sèche à la Côte d'Ivoire d'un montant de 600 milliards de francs cfa (913 millions d'euros) et une subvention d'un montant de 1900 milliards de francs cfa (2,9 milliards d'euros) pour le financement des projjets de développement et de réduction de la pauvreté à traiter sur une période de 20 ans.

David Ya


Nialé Kaba Daniel Kablan Duncan Côte d'Ivoire Abidjan France Afrique gouvernement chômage ivoiriens



Educarriere sur Facebook