Forum mondial OMT : Le tourisme comme le nouveau moteur du développement économique de l'Afrique

  • Source: Educarriere
  • Date: mer. 26 fév. 2020
  • Visites: 853
  • Commentaires: 0

Le premier Forum mondial de l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT) sur l'investissement touristique en Afrique, s'est tenu à Abidjan du jeudi 20 au samedi 22 février 2020 sous la houlette du Vice-président de Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, représentant le Chef de l'Etat.

Ces premières assises qui ont enregistré la présence remarquée de ministres de divers pays d'Afrique et de celui du Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvil, sont une initiative du ministre ivoirien du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana et de l'OMT, qui souhaite mutualiser les ressources et intelligences aux fins de permettre au continent de rattraper son retard par rapport aux pays de l'OCDE et de l'Asie du Sud-Est qui connaissent une avancée dans l'essor mondial de l'activité touristique.

Cheville ouvrière de ce grand rendez-vous, le premier responsable du tourisme en Côte d'Ivoire, a souligné l'importance de l'accès aux capitaux et aux financements privés comme un défi majeur pour le secteur.

« L'Europe, première destination touristique compte 51% des arrivées internationales dans le monde, suivie de l'Asie-Pacifique, 24 % et des Amériques 16 %. L'Afrique, quant à elle, ne compte que 5 % (soit 63 millions de touristes) et le Moyen-Orient, 4 %. Les recettes, de l'Afrique se chiffrent à 31 milliards de dollar US, ce qui reste faible par rapport à celles de l'Europe, de l'Asie-Pacifique et des Amériques. », a fait remarquer le ministre Siandou lors de son allocution.

Toutefois selon lui, ces chiffres sont encourageants car l'Afrique a affiché le taux de croissance le plus élevé qui est de 8,6%, supérieur à la moyenne mondiale qui est de 7%.

« L'Afrique subsaharienne a continué d'afficher des résultats solides dans les grandes destinations telles que le Kenya, la Côte d'Ivoire, l'ile Maurice et le Zimbabwe. Comme l'on peut le constater, le tourisme constitue une manne financière dont le Continent ne peut s'éloigner. », a-t-il indiqué. Puis de faire savoir que le tourisme est désormais un secteur prioritaire en Côte d'Ivoire avec l'adoption de la stratégie de développement touristique 2018-2025, dénommée « Sublime Côte d'Ivoire ».

Pour le Vice-président Daniel Kablan Duncan, qui a souhaité des échanges fructueux entre les acteurs aux fins de capter les financements pour un développement durable de l'activité touristique en Afrique, a souligné quelques difficultés que connaît ce secteur. Notamment le manque de financement et d'infrastructures performantes et modernes, les difficultés d'accès aux sites, le coût élevé du transport aérien et les problèmes sanitaires.

Poursuivant, M. Duncan a indiqué que selon les chiffres de l'OMT, le nombre de visiteurs internationaux comptabilisés dans le monde, en 2017 était de 1.326 milliards de personnes, générant un volume de recettes de 1340 milliards de dollars. Dans cette performance, l'Afrique n'a enregistré qu'un revenu de 37 milliards de dollars US, généré par les 63 millions de touristes internationaux qu'il a attirés.
« Qu'on le mesure à sa part (10,2%) dans le Produit Intérieur Brut (PIB) mondial ou au nombre d'emplois qu'il génère, le tourisme apparait comme un puissant moteur de développement économique », a-t-il-déclaré.

Le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvil, quant à lui, entend apporter toute l'expertise et l'influence de l'institution onusienne spécialisée à Siandou Fofana et aux autres ministres des pays d'Afrique venus à Abidjan, lors de leur conférence ministérielle. Celle-ci devrait déboucher sur des solutions d'un tourisme équitable, durable et solidaire pour amorcer les contours des nouvelles frontières touristiques de l'Afrique.

Selon lui, l'Afrique a besoin de plus d'investissement pour son espace et sa mosaïque de cultures. « Nous devons promouvoir la culture africaine et la rendre plus visible dans le monde, et rendre encore plus visible ses richesses gastronomiques », a-t-il souhaité.

Anthony NIAMKE




Sublime Côte d'Ivoire Daniel Kablan Duncan Siandou Fofana Abidjan Afrique Kenya Zimbabwe Europe OMT emplois PIB



Educarriere sur Facebook