Enseignement supérieur : Des enseignants préparent un mauvais coup contre le BTS
Des révélations sur les échecs de candidats


Quatre des 5 secrétaires généraux présents à la conférence de presse
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 24 juin 2019
  • Visites: 701
  • Commentaires: 1
Des menaces planent sur l'examen du Brevet de technicien supérieur (BTS) qui démarre le lundi 15 juillet 2019. Le secrétaire général du syndicat Solidarité, Tano Arthur, l'a fait savoir, le vendredi 21 juin 2019, lors d'une conférence de presse, organisée à Adjamé.

« Lorsque le ministre Mabri a été nommé, nous lui avons remis un dossier de 37 pages sur les problèmes que nous avons et les solutions proposées. Il y a eu une concertation nationale sur l'enseignement supérieur, du 17 au 19 juin 2019, et nous les syndicats de l'enseignement supérieur privé, nous n'y avons pas été associés. Nous n'avons pas vu non plus, dans les résolutions, la prise en compte de nos préoccupations qui sont la réévaluation des frais de prestation du Bts (ndlr, Brevet de technicien supérieur), à savoir que l'indemnité de correction des feuilles ordinaires passe de 300 à 500 francs, la copie et celle des études de cas, de 500 à 1000 francs parce qu'on se retrouve parfois avec une quinzaine d'intercalaires ; l'oral, de 500 à 1000 francs et les soutenances, de 3000 à 5000 francs.  Que ces montants entrent en vigueur pour le Bts 2019, autrement nous ne participerons pas à l'organisation de cet examen, cette année, parce que nous faisons ces revendications depuis des années. Nous pouvons bloquer le Bts puisque nous l'avons déjà fait, par le passé », a tapé du poing sur la table, Tano Arthur, Secrétaire général (Sg) du syndicat Solidarité. C'était lors de la conférence de presse que le Collectif des syndicats du sup& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Adjamé Brevet de technicien supérieur BTS



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine