Départ au RHDP / Ahoussou Jeannot s'explique et exprime des regrets et des craintes : « Le président Bédié demeure mon père ; 2020, j'ai des appréhensions »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 29 mai 2019
  • Visites: 2826
  • Commentaires: 0
Contraint ou pas contraint, Jeannot Ahoussou a quasiment les deux pieds dans le Rassemblement des Houphouëtistes, en attendant son grand oral attendu pour son adhésion officielle au parti unifié au pouvoir. Le président du Sénat s'en est expliqué, dans un entretien au confrère jeuneafrique.com, sans voiler ses sentiments et ses postures face à certaines questions de l'heure.

Il n'y a plus l'ombre d'un doute. Jeannot Ahoussou-Kouadio quitte le Pdci-Rda pour le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (Rhdp), parti unifié au pouvoir. Ce qui se murmurait si bas est plus que jamais une vérité de la palisse, sur la place publique.

Dans l'entretien qu'il a accordé à l'édition en ligne du confrère, Jeune Afrique, le président du Sénat lève toute réserve sur son départ du parti d'Henri Konan Bédié pour la nouvelle formation créée par Alassane Ouattara. Sur la question, Jeannot Ahoussou ne manque pas de donner déjà des explications, en attendant le grand oral devant ses parents de Raviart, dans le département de Didiévi, le dimanche 02 juin prochain. « Je suis devenu président du Sénat dans le cadre du Rhdp. Je me suis présenté aux élections dans ma région du Bélier en tant que Rhdp, car j'y ai cru. Je ne pouvais pas abandonner le président Alassane Ouattara en cours de route… ».

 

«Bédié demeure mon père »

L'ex-Premier ministre, qui occupe jusqu'à ce qu'il officialise totalement son départ du Pdci-Rda, le poste de vice-président de ce parti, dit ne pas comprendre que sa famille politique d'origine décide de quitter l'Exécutif pour se mettre dans une « opposition hypothétique ». Le président du Sénat le dit haut et fort, et de façon formelle, le Pdci est « comptables du bilan de la gestion du second mandat d'Alassane Ouattara ». « Je suis dans l'Exécutif, je le demeure jusqu'à la fin du mandat du président », s'explique-t-il.

N'empêche, c'est un Jeannot Ahoussou, qui laisse échapper quelques regrets qui semble partir du Pdci-Rda. Formation politique, qui l'a fait, et d'où il laisse une partie de son cœur. Car, il ne le cache pas, il aurait donné tout pour que le parti de Bédié ne soit pas dans la posture où il se trouve à présent. D'où son hésitation, depuis des mois à rejoindre le RhdpJ'ai voulu donner la chance au dialogue. Doit-on comprendre que les voies du dialogue sont épuisées ? En tout cas, les initiatives que j'ai pu prendre n'ont pas été couronnées de succès. Ma voix a été inaudible », affichel'avocat de profession, qui réaffirme son attachement à un homme, le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. « Le président Bédié demeure mon père. C'est sur ses instructions que j'ai accompagné Ouattara », lâche l'ancien avocat du ‘'Sphinx'' de Daoukro, qui souligne n'avoir encore enregistré de réaction de son ex-mentor.

<a href=Ahoussou Jeannot chez Bédié (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Henri Konan Bédié Alassane Ouattara Ahoussou Jeannot Jeannot Ahoussou Pdci Rhdp Houphouëtiste Rassemblement Côte d'Ivoire région du Bélier Daoukro Afrique Sénat élections opposition




Educarriere sur Facebook