Côte d'Ivoire: un groupe de cimenterie lance un nouveau liant routier et un laboratoire mobile

  • Source: APA
  • Date: vend. 09 nov. 2018
  • Visites: 766
  • Commentaires: 0
Lafarge Holcim, l'un des leaders du secteur de la cimenterie en Côte d'Ivoire, a lancé jeudi un nouveau liant hydraulique routier dénommé « CemRoute », utilisable « pour tout type de sol » et un laboratoire mobile pour le contrôle sur site de la qualité des matériaux.

Ces deux innovations portées par Lafarge Holcim Côte d'Ivoire visent à « améliorer la qualité » des ouvrages routiers et des coûts de construction, a indiqué le directeur général de la filiale, Xavier Saint Martin Tillet, à l’ouverture de la 3è édition du Salon des infrastructures d’Abidjan (SIA 2018).

Le concept d’application de ciment « CemRoute-vrac» a pour but d’ « augmenter la durabilité » de la chaussée, l’optimisation des coûts, la réduction de l’impact du CO2, la stabilisation des sols géologiques (limons, argiles, sables argileux, graveleux latéritiques), a dit M. Xavier Tillet. 

Ce liant hydraulique routier, prêt à l’emploi, a les propriétés hydrauliques adaptées au traitement des matériaux. En plus de permette l’ « amélioration de la portance des sols, il lui donne une bonne résistance à la compression et à la traction à long terme », mentionne la fiche technique du produit.

Selon le directeur commercial et logistique de la société, Serge Gbotta, il permet d’ «atténuer l’impact des fissurations des sols traités grâce à une réaction exothermique moins prononcée» avec un délai de maniabilité plus souple et adapté aux chantiers complexes ou réalisés en période de forte chaleur. 

« C’est un produit qui dégage très peu de chaleur, il est onctueux et permet une mise en œuvre uniforme et il durcit dans le temps, progressivement », a poursuivi M. Gbotta, qui argue qu’un essai réussi a été fait avec le laboratoire du bâtiment et des travaux publics (LBTP, public). 

« Il a consisté à caractériser tous les différents types de sols que nous avons en Côte d'Ivoire », notamment les sols argileux et les graveleux latéritiques, a-t-il dit, avant de renchérir que « ces différents types de sols pourront être stabilisés désormais », réduisant ainsi les coûts logistiques.

Avec le Laboratoire itinérant appelé « Labo mobile », Lafarge Holcim veut en outre offrir aux utilisateurs la possibilité d’effectuer des essais su (...)

Lire la suite sur APA



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook