Douanes de Côte d'Ivoire : Un vent de changement emporte des directions et des responsables


Le colonel-major Issa Coulibaly est lancé dans une réforme de l'Administration douanière (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 25 nov. 2016
  • Visites: 4131
  • Commentaires: 0
On pourrait qualifier de tsunami (raz-de-marée généralement engendré par un mouvement brutal du fond de la mer au cours d'un séisme) le vent de changement qui souffle sur la Direction générale des Douanes (Dgd), depuis quelque temps.

En tout cas, comme en mars 2011, où le désastre marin a dévasté des villes entières au pays du Soleil levant, une réforme administrative validée par le Directeur général (Dg) des Douanes, le colonel-major Issa Coulibaly, le ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l'État, Cissé Abdourahmane, le gouvernement, et la Présidence de la République, a emporté plusieurs directions et des responsables de cette régie financière d'État. Il s'agit par exemple des Directions des Services extérieurs d'Abidjan et de Yamoussoukro, la Direction de la Surveillance des Interventions, la Direction des régimes économiques. Des changements sont également signalés à la tête de certains départements de la Dgd.

Ainsi, le colonel Palé Olo Sib, anciennement Directeur des Services Douaniers du Port et des Services spéciaux, a été affecté à l'Inspection générale des Douanes, en tant qu'adjoint du nouvel Inspecteur général des Douanes, l'officier supérieur des Douanes, Kadio Albert Louis.

L'arrivée de ces deux personnalités à l'Inspection générale des Douanes, a emporté des officiers supérieurs, notamment le colonel Touré Bakomba, anciennement Inspecteur général des Douanes, à qui l'atteinte de la retraite a été rappelée dans le cadre de cette réforme. L'effet tsunami a parachuté l'ancien Directeur de la Surveillance et des Interventions, colonel Salah Chérif Habib Ben, mis à la disposition del'Inspection générale des Douanes.

Dans la foulée de cette dynamique, les Directions régionales de la Dgd n'ont plus rang de sous-direction mais de direction de l'Administration centrale. Au nombre des départements créés, il faut retenir le Groupe d'interventions d'Abidjan, la Division de la Surveillance et des Interventions ainsi que la Division de la Contrefaçon et de la Lutte contre les stupéfiants.

En attendant que ce tsunami touche, selon des sources informées, les sous-directions et les autres services de la Dgd, le défi immédiat de cette régie est l'atteinte de son objectif budgétaire 2016 fixé préalablement à 1580,8 milliards de francs Cfa et révisé au début du deuxième trimestre 2016 suite à une mission du Fonds monétaire international (Fmi) à 1649,04 milliards de francs Cfa, soit une hausse de 68,23 milliards de francs Cfa.

A quelques semaines de la fin de l'année 2016, le colonel-major Issa Coulibaly peut certainement compter sur ses hommes. Lui qui, en avril 2016, a été élu vice-président de l'Organisation mondiale des Douanes (Omd) pour le (...)

Lire la suite sur Soir Info


Abidjan Yamoussoukro Fonds monétaire international Fmi gouvernement Budget




Educarriere sur Facebook