Secteur de l'électricité : le ministre Adama Toungara annonce la libéralisation des segments de la distribution et de la commercialisation après celle de la production


(© Photo CICG)
  • Source: Gouv.ci
  • Date: jeu. 14 juil. 2016
  • Visites: 1913
  • Commentaires: 1
Les segments de la distribution et de la commercialisation de l'électricité seront désormais ouverts à la concurrence en Côte d'Ivoire, a déclaré c mercredi 13 juillet, le ministre du Pétrole et de l'Energie, Adama Toungara. « La stratégie de développement du secteur de l'électricité doit se faire conformément aux instructions du Président de la République, d'aller plus loin dans la libéralisation des segments d'activités de ce secteur afin d'offrir aux Ivoiriens une électricité de qualité à moindre coût », a indiqué le ministre du Pétrole et de l'Energie, à l'ouverture du séminaire national sur l'énergie qui se tenait dans la capitale politique, Yamoussoukro, en présence du Premier ministre Daniel Kablan Duncan.

A en croire Adama Toungara, cette libéralisation constitue une étape importante dans la stratégie énergétique nationale tel postulé dans le Plan national de développement 2016-2020 afin de capitaliser les grandes avancées enregistrées dans ce secteur vital de l'économie mais combien sinistré au sortir de la crise. 

Avec pour ambition de devenir un hub énergétique à l'échelle sous-régionale, le pays a-t-il fait savoir a dû prendre des mesures importantes soit pour résorber le déficit financier, soit pour rehausser la production, soit encore pour relever le niveau des infrastructures de transport et de distribution ou faciliter l'accès des populations à l'électricité.

Ainsi, au niveau financier, le déficit de 270 milliards FCFA à fin 2011 a été totalement épongé à fin 2014. Sur le plan de la production et du transport d'énergie, le ministre Adama Toungara a signifié que la capacité totale installée s'est accrue de 44% en 4 ans pour atteindre 2000 MW en 2016 pour une production annuelle d'électricité qui est passée de 6000 GWh à 8600 GWh.

Maillon essentiel de la fourniture de l'électricité aux ménages et aux industries, la distribution a enregistré d'importants travaux qui ont permis de faire passer le nombre de postes sources de 45 à 50, le nombre de transformateurs de Haute tension et Moyenne tension de 110 à 139.

En ce qui concerne la distribution, plus de 3000 kilomètres de ligne moyenne tension et basse tension, plus de 300 postes de distribution près des 60.000 foyers d'éclairage public ont été ajouté à l'existant.

Poursuivant, le ministre du Pétrole et de l'Energie a également fait cas du mérite des Programmes n d'électrification rurale et d'Electricité pour tous qui ont permis selon ses termes, à apporter une réponse concrète à la question de l'accès des populations à l'électricité

Mais ces avancées qui ne sont pas exhaustives ne peuvent occulter les défis au nombre desquels l'on compte la transition énergétique et auquel l'Etat veut déjà répondre par des projets de centrales solaire à Korhogo, de centrale à Biomasse à Aboisso et la réalisation d'une dizaine de centrales hydroélectriques de en plus de celui de Soubré.

Notons que le séminaire national est à sa troisième édition après celles de 2012 et 2014. Il vise dans on essence à faire le bilan de la mise en œuvre des projets de dévoilement du secteur du pétrole et de l'énergie identifiés pour la période 2012-2015 et d'élaborer des plans opérationnels 2016-2020 en vue de poursuivre le développement du secteur de l'électricité et des hydrocarbures en tenant compte de la croissance économique.




Daniel Kablan Duncan Toungara Côte d'Ivoire Korhogo Yamoussoukro Aboisso Soubré électricité