Société

Incendie du service de pédiatrie du CHR d'Agboville : Le pyromane est un ''Binguiste'' venu en vacances

post-img
Le service de pédiatrie du CHR d'Agboville est actuellement hors d'usage

Dans l'après-midi du dimanche 7 juillet 2024, un incendie volontaire a ravagé le service de pédiatrie du Centre Hospitalier Régional (CHR) d'Agboville, en Côte d'Ivoire. Cet acte dramatique a été perpétré par Salimou Samassi, un résident de France venu passer ses vacances au pays. Il protestait ainsi contre le décès de son neveu survenu le matin même, vers 5 heures.

On en sait un peu plus sur l’individu qui a incendié, dans l’après-midi du dimanche 7 juillet 2024, le service de pédiatrie du CHR d’Agboville. Il s’agit de Salimou Samassi résident en France et venu passer ses vacances en Côte d’Ivoire.

La consternation

Un proche de la famille, s’est ouvert au confrère Fraternité Matin le lendemain, et a exprimé sa consternation face à cet acte. ‘’Il a perdu son neveu venu en vacances ici à Agboville. Chaque année, durant les grandes vacances, les enfants viennent chez leur grand-mère. Le neveu qui est venu d’Abidjan est tombé malade. Il est décédé au petit matin du dimanche vers 5 heures. On l’a enterré autour de 11 heures’’, a-t-il expliqué. Le proche, encore sous le choc, ajoute : ‘’Cette histoire me dépasse. C’est déplorable’’.

Salimou Samassi, désespéré par la perte de son neveu venu en vacances chez sa grand-mère à Agboville, a exprimé sa colère de la manière la plus destructrice possible. Le neveu, tombé gravement malade, est décédé aux premières heures du dimanche. Profondément affecté, Samassi a agi dans un moment de détresse émotionnelle extrême.

Il a dépassé les bornes en voulant brûler à son tour les enfants des autres

D'autres habitants du quartier, sous le couvert de l’anonymat, ont confirmé que l’acte de Samassi était une réaction de colère et de douleur après la perte de son neveu. ‘’Il a dépassé les bornes en voulant brûler à son tour les enfants des autres. Mais il faut reconnaître que les gens ne s’occupent pas toujours bien des malades dans cet hôpital’’, a déclaré une vendeuse proche du CHR.

Le directeur du CHR, Essoh Savié, a expliqué que l’alerte avait été donnée vers 16h30 par l'administrateur de permanence. Informé de l'incendie, il a immédiatement contacté les sapeurs-pompiers pour maîtriser les flammes. Peu après, il a appris qu'il s'agissait d'un incendie volontaire, commis par un individu toujours sur place. ‘’J’ai aussitôt appelé l'escadron de gendarmerie qui est venu l'interpeller. Il a été conduit à la brigade de gendarmerie où il est au violon. Les auditions sont en cours’’, a-t-il confié au confrère.

D’énormes dégâts causés

L'incendie a causé des dégâts considérables au service de pédiatrie. Samassi, ayant prémédité son acte, est arrivé en trombe à l’hôpital avec son véhicule, muni d'un bidon d'essence. Il a aspergé les murs et (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire service ville don Abidjan Côte d’Ivoire France sapeurs-pompiers incendie gendarmerie essence

Articles similaires