Sécurité routière : la Côte d'Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation

  • Source: CICG
  • Date: lun. 04 mars 2024
  • Visites: 890
  • Commentaires: 0
Bouaké, le 02 mars 2024 - La Côte d'Ivoire perd 7% de son Produit intérieur brut (PIB) chaque année, du fait des accidents de la circulation. L'information a été révélée par le ministre des Transports, Amadou Koné, au cours de la cérémonie solennelle de lancement de la campagne mondiale des Nations unies pour la sécurité routière, le samedi 02 mars 2024 à Bouaké.

« Selon la Banque mondiale, pour la Côte d'Ivoire, c'est 7% du PIB en moins chaque année du fait des accidents de la circulation », a déclaré Amadou Koné. Le ministre des Transports a, à cet effet, rappelé l'ambition du gouvernement de réduire le taux d'accident de 50% pour accroître les richesses économiques du pays.

Selon Amadou Koné, les statistiques indiquent que plus de 60% des décès sur les routes ivoiriennes concernent les utilisateurs des deux et trois roues, ainsi que les piétons. « En 2022, nous avons enregistré plus de 1 500 tués et 1 000 d'entre eux étaient des utilisateurs des deux et trois roues, ainsi que les piétons », a déploré le membre du gouvernement.

Et de souligner que ces accidents sont causés par la non maîtrise du code de la route et par la mauvaise qualité ou l'absence d'équipements de sécurité.
Tout en indiquant que, l'événement de ce jour marque l'engagement du gouvernement à œuvrer pour des routes plus sûres, le ministre a fait savoir que cela passe par la sensibilisation, l'éducation et la promotion de comportements responsables. Il a évoqué les actions concrètes initiées par le gouvernement à travers la stratégie nationale de sécurité routière 2021-2025 pour atteindre les objectifs de réduction de moitié du nombre de victimes des accidents de la route d'ici à 2030.

Il s'est réjoui que la question de la collecte des données des accidents soit abordée au cours de cette campagne. La fiabilité et la disponibilité des données permettront de disposer d'un outil efficace pour mener des actions fortes qui vont permettre ainsi à la Côte d'Ivoire d'avoir de bonnes pratiques en matière de sécurité routière.

L'Envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la sécurité routière, Jean Todt, s'est félicité des réformes entreprises et des avancées obtenues dans le secteur. « Cette campagne sera un pas essentiel de la réduction de la sécurité routière en Afrique », a-t-il dit.

CICG




Banque Côte d'Ivoire économiques lancement secteur entreprises don Afrique éducation Amadou Koné Bouaké gouvernement PIB accident CICG information ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour