Kenya / l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (UNEA-6) : le ministre Assahoré Konan Jacques affiche les ambitions écologiques de la Côte d'Ivoire

  • Source: CICG
  • Date: lun. 04 mars 2024
  • Visites: 695
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 02 mars 2024 – Le ministre ivoirien de l'Environnement">Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Assahoré Konan Jacques, à la tête d'une délégation, a participé à la sixième session de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement">Environnement (UNEA-6), qui s'est tenue à Nairobi au Kenya, sous le thème « Des actions multilatérales efficaces, inclusives et durables pour lutter contre le changement climatique, la perte de la biodiversité et la pollution ».

À cette activité, le ministre Assahoré a pris part au panel de haut niveau au cours duquel il a exposé la position de la Côte d'ivoire sur les enjeux environnementaux et climatiques. Il a souligné, entre autres, les récents renforcements du cadre institutionnel et juridique, marqués par l'adoption de la nouvelle loi portant Code de l'environnement, et l'examen en cours d'une loi sur le changement climatique.

En ce qui concerne la préservation de la biodiversité, la Côte d'Ivoire a étendu son réseau d'aires protégées en créant trois nouvelles réserves naturelles, portant à 18 le nombre total de parcs et réserves.

En outre, le pays dispose déjà d'une aire marine protégée, avec quatre autres en voie de création.

Pour assurer une gestion durable de ces zones, un mécanisme de financement pérenne a été mis en place à travers la Fondation des Parcs et Réserves, et des efforts sont en cours pour affecter une partie des revenus carbone à la conservation.

Le ministre Assahoré Konan Jacques a aussi pris part à divers évènements, notamment, le petit-déjeuner ministériel de l'Alliance ministérielle pour l'ambition en matière de financement de la nature, le dialogue ministériel en prélude au Comité intergouvernemental de négociation (CIN-4) sur le plastique, lancé par le Canada, en plus d'une série d'audiences avec des partenaires stratégiques : ONU-environnement, la Convention d'Abidjan, la Banque européenne de Reconstruction et de Développement, la Conférence ministérielle africaine sur l'Environnement">Environnement... Ces rencontres ont été l'occasion pour lui de plaider pour l'opérationnalisation complète de l'Accord de Paris sur les mécanismes de marché carbone et de transparence, ainsi que pour la facilitation de l'accès au financement climat.

Rappelons que la cérémonie d'ouverture de l'UNEA-6 a été présidée par la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, qui a été élue présidente de l'Assemblée, et que 19 projets de résolutions ont été débattues et adoptés par les États membres, au cours des travaux.

CICG




Banque Côte d'Ivoire environnement pollution plastique lutte Abidjan projet État jeu Paris Kenya Canada gouvernement CICG Fondation ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour