Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara fixe la feuille de route du nouveau gouvernement


Alassane Ouattara en Conseil des ministres
  • Source: APA
  • Date: jeu. 19 oct. 2023
  • Visites: 1550
  • Commentaires: 0
Le nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre, Robert Mambé, est mis en place dans un contexte de poussée inflationniste et à l'orée de la CAN 2023 dont la Côte d'Ivoire est le pays hôte.

Le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, a présidé ce mercredi 18 octobre 2023 la premier Conseil de ministre du gouvernement Robert Beugré Mambé, à la présidence de la République, au Plateau, le centre des Affaires d'Abidjan.

« Je voudrais Monsieur le Premier ministre vous féliciter pour votre nomination à la tête du nouveau gouvernement. Votre nomination est la reconnaissance de votre riche parcours professionnel, politique et celui d'acteur de développement », a dit M. Alassane Ouattara.

« Au regard de votre expérience tant au niveau du District d'Abidjan, dans le cadre de vos missions antérieures, de votre compétence et de votre sens élevé de l'Etat, je suis convaincu que vous saurez donner l'impulsion nécessaire à l'action gouvernementale en vue de poursuivre et consolider les progrès remarquables que notre pays enregistre depuis plus d'une décennie », a-t-il ajouté.

Il a souhaité au Premier ministre Robert Mambé, précédemment ministre gouverneur du District d'Abidjan, un plein succès dans l'accomplissement de ses missions, tout en félicitant l'actuelle équipe gouvernementale et les ministres sortants pour « leurs contributions importantes » au développement du pays.

« Le nouveau gouvernement doit relever les défis que traverse le monde de notre sous-région ainsi que les différents chocs macroéconomiques qui se traduisent par une inflation généralisée, la hausse des taux d'intérêts mondiaux avec pour conséquence la baisse du pouvoir d'achat des populations », a-t-il déclaré.

Le gouvernement devra « veiller à assurer l'approvisionnement du marché intérieur en produits alimentaires et en denrées de première nécessité dans des conditions qui préservent le pouvoir d'achat des ménages, surtout les plus vulnérables », a-t-il insisté.

Au plan interne, le président ivoirien a noté que le gouvernement devra assurer la bonne exécution du programme économique et financier conclu avec le FMI avec la forte participation du vice-président en vue de consolider les acquis et accélérer le développement économique et social du pays.

A cet égard, dira-t-il, le gouvernement devra « veiller à atteindre les objectifs en matière de mobilisation de ressources fiscales, à maîtriser la dette intérieure et extérieure et à mettre en œuvre les réformes nécessaires auxquelles nous avons souscrit ».

Dans ce contexte, la dynamique du renforcement des infrastructures socio-économiques devra se poursuivre en privilégiant le recours aux partenaires bilatéraux et multilatéraux pour le financement des projets, a relevé le chef de l'Etat ivoirien.

Il a demandé de poursuivre et de mettre l'accent sur la consolidation des réformes, notamment en matière de gestion des finances publiques et d'amélioration des recettes de l'Etat. En outre, une attention particulière devra être apportée à la gestion du patrimoine et du portefeuille de l'Etat.

Alassane Ouattara a exigé que « les entreprises publiques soient gérées selon les règles de bonne gouvernance afin d'être plus compétitives dans leur secteur respectif », souhaitant que le gouvernement soit regardant sur la qualité des dirigeants de ces entreprises publiques.

« Nous devons aussi accélérer le développement de l'économie numérique en tant que secteur transversal d'impulsion de la dynamique économique et de la création d'emplois, ainsi des efforts importants devront être faits dans ce domaine pour accélérer la transformation digitale de notre économie », a-t-il poursuivi.

La digitalisation est « un objectif prioritaire que nous nous sommes fixés depuis quelques années. Par ailleurs, en vue de préserver la qualité de notre gouvernance financière, le projet de loi des finances 2024 devra être présenté au prochain Conseil des ministres, c'est-à-dire le 25 octobre 2023 », a-t-il laissé entendre.

Pour la CAN 2023 qui se tient en Côte d'Ivoire, du 13 janvier au 11 février 2024, le président ivoirien a ostensiblement souhaité l'organisation de cette compétition avec succès, à l'instar des 8e jeux de la Francophonie pilotés par Robert Mambé, en 2017, sous la coordination du Premier ministre, feu Amadou Gon Coulibaly.

A l'endroit des ministres, il a affirmé qu'il attend de chacun d'eux qu'ils continuent d'être des exemples, les conseillant à faire preuve d'humilité et de proximité avec les populations afin de mieux les servir.

Il leur a invité à se mettre au travail et de traiter les dossiers a (...)

Lire la suite sur APA


Côte d'Ivoire digital monde économiques secteur entreprises don Abidjan projet CAN 2023 Alassane Ouattara Amadou Gon Coulibaly Beugré Mambé jeu Plateau FMI Francophonie gouvernement emplois Conseil des ministres développement formation ivoirien bonne gouvernance




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour