ft-ad_1
Société

Transformation des villes secondaires : Le gouvernement veut réaliser de grands pôles de développement

post-img

Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire est en chantier. La construction des infrastructures routières et sociales en fait une métropole moderne et attrayante. Fort heureusement, ce dynamisme touche également l'intérieur du pays. En effet, de grands travaux sont réalisés pour la transformation des villes secondaires.

Un parc des expositions, des stades, des ponts et des échangeurs, des complexes hôteliers… Abidjan, la perle des lagunes, fait la fierté des Ivoiriens. Le gouvernement qui a promis de bâtir « Une Côte d’Ivoire solidaire », a aussi engagé de nombreux chantiers à l’intérieur du pays. Ces travaux s'inscrivent dans la vision de transformation des villes secondaires, telles que Bouaké, Korhogo, San Pedro et Yamoussoukro, pour en faire de grands pôles de développement.

Bouaké situé à environ 350 Km d’Abidjan connaît d’importants changements. La deuxième ville du pays sera bientôt reliée à Abidjan par l’autoroute du Nord dont le tronçon Yamoussoukro -Tiébissou a été inauguré le vendredi 16 décembre 2022. La partie Tiébissou - Bouaké sera achevée dans le courant du deuxième semestre 2023.

Choisie pour accueillir les compétitions de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, cette ville a commencé sa toilette des grands rendez-vous. Dispositifs hôteliers, voirie …les lignes bougent. Et sur les grandes artères qui font peau neuve, les bus de la Sotra facilitent, depuis septembre 2021, les déplacements des populations.

En plus de l’Université Alassane Ouattara, Bouaké regorge de nombreux établissements de référence en matière d’éducation, d’enseignement technique et de formation professionnelle.

Le Centre de Bureautique, de Communication et de Gestion (CBCG) relocalisé dans les ex-locaux de l’Ecole française a été complètement rénové. Inauguré le 15 janvier 2022, c’est désormais un pôle d’excellence avec des commodités et des équipements pédagogiques de pointe.

La création d’une nouvelle zone industrielle va favoriser l’installation des opérateurs économiques qui veulent investir dans la cité et contribuer à son développement. Bouaké renaît.

La ville de San Pedro, dans le Sud-ouest, considérée comme l’un des poumons économiques du pays, a pâti de la dégradation de la Côtière. Mais les travaux de réhabilitation de cette route stratégique, lancés le 18 septembre 2022 ouvrent de belles perspectives.

Le port autonome de San Pedro est la principale porte de sortie des produits agricoles destinés à l’exportation. Fort de ses nombreux atouts, ce port a engagé de grands travaux pour attirer les opérateurs économiques. Et la réalisation de la nouvelle zone industrielle de Kablaké qui s’étend sur environ 510 hectares à proximité du port, vise à soutenir le développement industriel de cette ville portuaire, objet de demandes croissantes de terrains industriels.

L’Université de San Pedro a ouvert ses portes le 19 octobre 2021. Elle offre des formations innovantes avec des filières d’enseignement en adéquation avec les aspirations de la ville.

Depuis le 06 avril 2022, la ville a un nouveau Centre hospitalier régional (CHR). Il est équipé de matériels et d’un plateau technique de pointe.

Le vendredi 24 février 2023, une juridiction de première instance a été inaugurée. Et dans le cadre de la CAN 2023, un nouveau stade aux normes internationales y a été construit.

Dans le Nord, Korhogo, la capitale de la région du Poro est désormais une ville coquette avec de beaux atours. Elle a son université. Le dispositif sanitaire a été renforcé. En plus d’un CHR, Korhogo dispose d’un centre d’hémodialyse. La ville abrite la deuxième école de police du pays ouverte depuis le 24 juillet 2020.

Et comme toutes les villes retenues pour la prochaine CAN, Korhogo se prépare à offrir le meilleur à ses visiteurs.

Prenant en compte, les potentialités de chacune de ces villes, le gouvernement consent les investissements nécessaires pour en faire de véritables pôles de développement.

Le Président de la République a assuré que la politique de transformation touchera bientôt les villes de Man, Daloa, Bondoukou, Abengourou et Odienné.

Dans la même dynamique, sur proposition du gouvernement ivoirien, la Banque mondiale a approuvé récemment une nouvelle opération visant à financer la construction d’infrastructures urbaines durables dans huit villes secondaires en Côte d’Ivoire (Bouna, Boundiali, Ferkessédougou, Korhogo, Odienné, Ouangolodougou, Tengréla et Man). Doté d’une enveloppe globale de 300 millions de dollars, le Projet de Développement Durable et Inclusif des Villes Secondaires (PDVS), ambitionne de créer et d’améliorer l’accès aux services de base et à des infrastructures urbaines résilientes au changement climatique.

Source : CICG




Banque professionnelle Ouangolodougou Côte d'Ivoire économiques sociale service ville innovante don Abidjan Afrique éducation local agricole enseignement investissements CAN 2023 Alassane Ouattara Bondoukou Côte d’Ivoire Korhogo Tiébissou Daloa Bouaké Yamoussoukro Ferkessédougou Tengréla Abengourou San Pedro Sotra gouvernement police CICG développement formation Ivoirien

Articles similaires