ft-ad_1
Société

Sécurité routière : le gouvernement vise la réduction de 50% de tués dans les accidents de la route à l'horizon 2025

post-img

L'ambition du gouvernement ivoirien en matière de sécurité routière est de réduire de 50% le nombre de tués dans les accidents de la circulation à l'horizon 2025 par rapport à 2020 qui a enregistré 1 505 tués, a annoncé le ministre des Transports, Amadou Koné, le jeudi 02 mars 2023 à Yamoussoukro, au cours de la conférence de presse mensuelle du Centre d'Information et de Communication gouvernementale (CICG) dénommée "Les Rendez-vous du gouvernement".

Avec son collègue de l’Intérieur et de la sécurité, Vagondo Diomandé, le ministre Amadou Koné intervenait sur le thème : "Modernisation du transport routier en Côte d’Ivoire : enjeux, défis et perspectives ".

Pour ce faire, Amadou Koné a rappelé la batterie de mesures, notamment l’adoption de la Stratégie nationale de sécurité routière depuis 2021 et les initiatives mises en œuvre par le gouvernement qui ont déjà permis d’avoir des résultats tangibles.

Il a cité le renouvellement du parc automobile, avec la mise à disposition des transporteurs de près de 2 000 taxis et véhicules neufs à ce jour, l’assemblage sur place de véhicules made in Côte d’Ivoire pour faciliter l’accès aux véhicules neufs, la vidéo-verbalisation, la sensibilisation à la sécurité routière et l’alcootest pour les automobilistes.

La réalisation d’infrastructures routières pour accroître la mobilité des populations et l’économie du pays, le Bus Rapid Transit (BRT) devant relier Yopougon et Bingerville sont autant d’initiatives qui devraient permettre de réduire drastiquement le taux d’accidents routiers.

"Grâce au déploiement de la vidéo-verbalisation, l’on note une baisse de l’ordre de 24% du nombre d’accidents et un peu de 60% de tués sur les routes à Abidjan", a révélé le ministre.

Il a annoncé que d’ici à la fin du premier trimestre 2023, l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro, l’autoroute Abidjan -Grand-Bassam-Samo et la voie Abidjan -Adzopé seront couvertes par la vidéo-verbalisation.

Il est aussi prévu l’achèvement sur près de 2 000 km de l’extension de la vidéo-verbalisation sur toutes les routes interurbaines d’ici à 2024.

À propos du permis à points entré en vigueur en Côte d’Ivoire le 1er mars 2023, le ministre des Transports a indiqué que la Côte d’Ivoire est le premier pays subsaharien à s’engager dans le système de permis à points car il est "un moyen important de réduction des accidents sur nos routes".

Amadou Koné a aussi rappelé l’instauration d’une Semaine nationale de sécurité routière depuis début 2023 par le gouvernement. Débutée en février, elle se tiendra tous les mois du 03 au 10 , ce jusqu’à janvier 2024.

Selon le ministre, 1 614 personnes sont tuées en 2021 contre 1 051 en 2022 et près de 12 000 blessés par an sur nos routes.

"65% des tués sur nos routes sont les piétons et les conducteurs d’engins à deux ou trois roues. En dix ans, ce sont 105 000 blessés et près de 200 milliards de FCFA pour la prise en charge médicale des blessés", a-t-il déploré. D’où l’annonce de construction de pistes cyclables pour les motos tant à Abidjan et qu’à l’intérieur du pays pour réduire le nombre d’accidents.

Il a appelé à un changement de comportement, encouragé le port du casque et le respect des feux tricolores.

La conférence de presse mensuelle du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG) est dédiée à l’action gouvernementale.




Yopougon Grand-Bassam transport ville taxi Abidjan conférence de presse riz 2023 Amadou Koné Vagondo Diomandé jeu Côte d’Ivoire Adzopé Yamoussoukro gouvernement accident CICG mobilité vidéo-verbalisation formation ivoirien permis

Articles similaires