Affaire distribution de chèques en bois dans l'Agneby Tiassa : La directrice de la Communication de l'Agence Emploi jeune réagit et apporte des clarifications


Bamba Magnatié, directrice de l’information et de la communication de l’Agence Emploi jeune indique que le financement des projets est effectif dans l’Agneby-Tiassa.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 04 juin 2020
  • Visites: 1494
  • Commentaires: 0
La réaction de la direction de l'Agence Emploi Jeune ne s'est pas faire attendre. Quelques heures après la publication d'un article faisant état que des jeunes auraient reçu des chèques sans provision dans le cadre du programme ''Agir pour les jeunes'' dans l'Agnéby Tiassa, elle a tenu à sortir de sa réserve pour mettre les pendules à l'heure.

L'affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux. L'Agence Emploi Jeune est accusée d'avoir remis des chèques en bois à une centaine de jeunes de la région de l'Agneby Tiassa, principalement de Tiassalé dans le cadre du programme ‘'Agir pour les jeunes''. Lequel programme a pour vocation d'insérer des jeunes demandeurs d'emplois dans le tissu socio-économique du pays.

Moins d'un an après la mise en place de la deuxième phase de ce programme dans l'Agnéby-Tiassa, des jeunes ayant souscrit à ce projet, principalement du département de Tiassalé se disent lésés. Ces derniers affirment en effet, n'avoir rien reçu à ce jour pour le démarrage de leurs activités dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage, du commerce, de la distribution...

« Chaque jour, nous faisons la navette entre nos champs et l'Agence Coopec. Les sites ont été nettoyés. Mais, ils sont en train d'être recolonisés par herbes sauvages. Par deux fois, le ministre nous a donné faux rendez-vous, pour nous remettre nos chèques à Agboville. Dans l'attente de la remise de ces chèques symboliques, on nous a remis des carnets de chèques en bois, provision.», a dénoncé Gueblon Sadia Bertrand, l'un des bénéficiaires du département de Tiassalé. Qui envisage cultiver du manioc avec cette somme d'argent. Une posture que ne partage surtout pas l'Agence Emploi Jeune de Côte d'Ivoire. ‘'Il n'en est rien'', peut-on résumer les propos de Bamba Magnatié, directrice de l'information et de la communication de l'Agence Emploi jeune rencontrée ce mercredi 03 juin 2020 au cabinet du ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes, à Abidjan-Plateau, immeuble Cnps 5ème étage.

Le financement des projets effectif dans l'Agneby-Tiassa, 80 % des montants débloqués

D'un ton ferme et d'une voix grave, elle soutient mordicus que les montants prévus dans le cadre de ce programme, ont bel et bien été décaissés et mis à la disposition de la Coopec pour être déversés à qui de droit. « Sur 298 461 240 F Cfa prévus pour 582 bénéficiaires dans l'Agnéby-Tiassa, 239 558 691 F Cfa ont été débloqués, soit 80,26%. Le montant décaissé s'évalue à 141 699 693 F Cfa, soit 59,15 % de taux de couverture.», précise Bamba Magnatié qui reste très attachée au principe de transparence. Pour elle, pas question de se laisser éclabousser par une affaire liée à l'argent de l'Etat.

Le nommé Gueblon Sadia Bertrand, a bel bien reçu un dépôt de 500.000 F Cfa sur son compte ouvert à la Coopec dans le cadre du programme ‘'Agir pour les jeunes'', apprend-t-on. Et cela, depuis le 16 avril dernier. « Le jeune en question a actuellement 500.000 F Cfa sur son compte depuis le 16 avril 2020. Il a le financement sur son compte et ne l'a pas encore retir&eacut (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Tiassalé Agboville emplois




Educarriere sur Facebook