Mondial 2014 / Colombie-Côte d'Ivoire ce jeudi à 16h GMT : Eléphants, la victoire à tout prix !

  • Source: L’Inter
  • Date: jeu. 19 juin 2014
  • Visites: 3632
  • Commentaires: 1

Première sélection africaine, et la seule du continent, à avoir obtenu une victoire lors de la première journée de la phase de poule de la Coupe du monde 2014 qui se joue en ce moment au Brésil, la Côte d'Ivoire affronte aujourd'hui 19 juin, sous le coup de 18h Gmt, à l'Estradio nacional Mané Garrincha, à Brasilia, la Colombie pour son deuxième match dans le groupe C.

Pour beaucoup d'observateurs, c'est la ‘'finale'' dans ce groupe où la Colombie, vainqueur d'entrée de la Grèce (3-0), s'est signalée pour le deuxième tour. C'est dire combien les attentes sont pressantes et pèsent sur les trompes des Eléphants qui n'ont pas droit à l'erreur. Une victoire ivoirienne ce soir, dans la capitale brésilienne, ouvrirait grandement les portes du deuxième tour à la bande à Lamouchi avant le dernier match face à la Grèce.

Nonobstant quelques rumeurs autour d'humeurs à propos du brassard de capitaine, les Eléphants affichent une solidarité de groupe perceptible et notable. On l'a vu lors de la dernière séance d'entraînement mardi, à Aguas Lindoia, où la bonne ambiance était de mise entre eux. Reste maintenant à Sabri Lamouchi d'avoir la main heureuse comme à l'occasion du premier match face au JaponVa-t-il reconduire le onze entrant de la première journée avec Wilfrid Bony à la pointe de l'attaque ou aligner une paire d'attaque Bony-Drogba pour montrer une volonté d'efficacité face à une formation colombienne qui affiche déjà trois buts à son compteur ? De toute évidence, le sélectionneur national a les hommes pour relever le défi colombien. Drogba, Gervinho, Bony, Kalou, soutenus par Aurier, Boka, Yaya, Dié, Tioté, peuvent s'offrir n'importe quelle victoire dans cette compétition face à n'importe quelle équipe.

Longtemps critiqués, brocardés pour leur manque de fond de jeu, les pachydermes ivoiriens ont montré plus d'homogénéité et de virilité face aux Samoraïs grâce à des jeunes comme Serge Aurier, qui a marqué les esprits. Ils ont fait grosse impression face au Japon en faisant déjouer cette formation nipponne connue pour son jeu ultra-rapide. Ils sont en pleine confiance depuis leur entrée en scène réussie.

Il revient à Sabri Lamouchi d'avoir la meilleure intuition pour faire le coaching qu'on attend de lui, avec à la clé une victoire qui permettra aux Eléphants de, cette fois-ci, vaincre la barrière qui mène au deuxième tour. 

Litié BOAGNON
Envoyé spécial à Brasilia (Brésil)




radio grande Eléphants Drogba Gervinho Serge Aurier Sabri Lamouchi Côte d'Ivoire Japon Brésil ivoiriens formation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour